vendredi, septembre 21, 2007

Les accointances de Jean Charest, de l'Alcan et de Rio-Tinto

Dans une nouvelle de dernière heure, nous apprenons que le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, vient de nommer Daniel Gagnier, directeur de son cabinet, en remplacement de Stéphane Betrand. M. Gagnier, un Montréalais de 61 ans, n'a rien du quidam recruté dans les couloirs des hôtels de ville du Saguenay ou du Lac-Saint-Jean qui triment dur par les temps qui courent pour obliger l'Alcan à payer ses taxes. Depuis 1994, et jusqu'à l'heure de sa nomination, M. Gagnier occupait le poste de vice-président principal aux affaires générales de la Compagnie Alcan.

Comme d'habitude, cette nomination édifiante est en train de passer comme beurre dans poêle auprès des médias qui ne semblent pas préoccupés le moins du monde par le phénomène de cause à effet dont il est porteur.

Pour ceux et celles qui ont la mémoire courte —et au Québec, grand Dieu du ciel bleu, nous savons tous qu'on pourrait écrire une encyclopédie en trente volumes de ce qu'on a oublié et une autre de trente de ce qu'on va oublier— ; pour ceux-ci et pour celles-là qui ont cette faculté d'oublier pour leur plus grand confort, il faut rappeler que cette « perle rare », cette « grosse pointure » (dixit le premier ministre), a été directement puisée dans les bassins de sédimentation de l'Alcan, une manière de faire qui est loin d'être une première dans cet étrange cabinet. En effet, on ne m'en voudra certainement pas de rappeler à votre douce mémoire (R.I.P. pour ce bon peuple qui s'écroule), qu'en février 2006, un ami et collègue de M. Gagnier, M. Yves Fortier pour ne pas le nommer, un chum de travail, un ex-président du C.A. de l'Alcan, s'était vu confier le poste de négociateur en chef du gouvernement Charest dans le controversé dossier de L'Approche commune.

S'il ne s'agit pas là d'une infiltration de l'Alcan au sein du cabinet Charest, il faut quand même avouer que le premier ministre du Québec a des amis qui pèsent lourd dans la consommation d'énergie hydroélectrique au Québec, et que cette sorte de monde a des intérêts directs dans la conclusion prochaine d'un traité avec les Ilnutsh, un traité qui, rappelons-le encore et encore, va aliéner pour les siècles et les siècles 45% du territoire du Québec. Difficile de croire et de penser que ces initiés des parquets boursiers, qui ont fait leur propre prospérité avec nos ressources naturelles sans se soucier de ce que le peuple du Québec en retire et qui se retrouvent dans les sommets de l'édifice gouvernemental, ne sont pas là en mission commandée pour le profit, et uniquement pour le profit de leur employeur et maître ?

Pour ma part, sachez que je ne donnerais pas ma chemise à blanchir à cette sorte de blanchisseurs. Inquiétant tout ça ! Très inquiétant !!!

Akakia

45 Comments:

Anonymous Esther Gravel
dit :

Tiens donc! Il y a des hasards qui n'en sont sûrement pas quand ils concernent les gouvernements et les rachats d'entreprises et les réunissent autour de certaines tables. Il y a toujours un "grand manitou" qui fait "adonner" les choses...

4:48 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Ils sont tous complices : la gauche néosoviétique et la droite néolibérale.

Les yeux et les oreilles des Québécois s'ouvrent. Je ne crois pas qu'ils se laisseront entortiller par les uns et les autres.

3:33 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

La réponse n'est pas compliquée. On est en train de s'assurer qu'il n'y aura pas de résurrection des Canadiens français et on fait ce qu'il faut pour tuer l'émergence du nationalisme des Métis canadiens-français du Québec.

Qui de mieux, pour donner ce coup de grâce que Gérard Bouchard, l'inventeur de la « nation civique » !

Russel-A.

3:36 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Je suis entrain d'écouter la commission Bouchard-Taylor et je viens d'entendre le mémoire présenté par le maire de Saguenay, Jean Tremblay au nom de la ville.

Pouvez-vous m'expliquer par quelle erreur ou subterfuge, ou perturbation, ce singlé a été élu à cette fonction?

Et on s'inquiète de Hérouxville ?

9:17 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Il a le mérite d'avoir soulevée LA question qui témoigne de la fin d'un temps et qui annonce la mort imminente du Québec que l'on a connu. D'ici dix ans, en raison de la dénatalité catastrophique, le Québec va être transfiguré sur les plans humain, politique et culturel.

Cela fait plus de quinze ans que nous annonçons ce temps. Les gouvernements, que nous avons interpelés notamment dans le collectif Le Pays trahi, publié en 2001, nous ont craché au visage quand on l'a sorti. Il était alors moins une et Lucien Bouchard était encore à la tête du Québec. Aujourd'hui, il est plus dix.

Vous croyez avoir tout vu. Attendez, ce n'est que le portique de l'enfer...

Russel-A. Bouchard

9:49 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Taux de natalité:

Canada: 10.75

Québec: 10.00

On est pas mal haut sur la liste des pays:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_du_taux_de_natalit%C3%A9_par_pays

10:19 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Correction!

Québec: 10.70

Plus haut que l'Union Européenne!

10:21 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

On était 100 en 1630.

10:22 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Je vous donne une autre référence, plus mesurée celle-là... et aussi plus brutale...

< http://classiques.uqac.ca/contemporains/cote_charles/evolution_comp_SLSJ_1970_2005/Evol_demographique.html >

Russel-A.

7:12 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Oui, çà c'est l'étouffement des régions. On a vu, à la commission, un type du Saguenay brandir le "cathéchisme" du PQ des années 70 dans lequel était décrit le processus par lequel ce PQ ferait mourir les régions au profit de métropoles.

Ce n'est pas un problème de dénatalité. C'elle-ci n'est qu'un symptôme.

Même chose pour les "accommodements". Symptôme de quelque-chose plus politique.

Merci pour le lien, il va servir dans mon site en construction.

P.S. J'aimerais bien mettre la main sur ce cathéchisme du PQ. Son titre.

8:22 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Deux titres me viennent à l'esprit. Le premier, « La solution – Le programme du Parti québécois présenté par René Lévesque » et rédigé par Jacques Parizeau (1970) ; le second, « Prochaine étape... quand nous serons vraiment chez nous », projet soumis aux membres du Partie Québécois en vue du congrès d'octobre 1972, Les Éditions du Parti Québécois.

À lire absolument, pour quiconque veut comprendre à quel point René Lévesque, Jacques Parizeau et les hautes instances du PQ ont eu une action politique coupable dans la catastrophe qui nous télescope aujourd'hui de plein fouet.

Une citation, tirée de la page 38 du premier livre : « En somme, l'économie du Québec, en simplifiant les choses, est constituée de trois zones : Montréal, les centres d'extraction de matières premières au nord du fleuve, et finalement la majeure partie de la vallée du Saint-Laurent et toutes les régions au sud du fleuve. »

Lorsque Parizeau prendra la tête du PQ et du Gouvernement, il simplifiera la vision d'un Québec souverain à deux zones : Montréal, et le reste qu'il qualiphie de... « périphérie » à Montréal, et de « régions ressources ». C'est de là que vient le terme. Du roi Parizeau en personne, de celui qui était sensé nous amené à la Terre Promise après le départ de Lévesque.

Et le Parti Libéral, pas plus futé, a suivi ce programme en ne changeant que les prélarts du Parlement pour montrer qu'il était différent du PQ.

Des imbéciles ! Voilà qui a gouverné, voilà qui gouverne, et voilà qui, dans cette descente aux enfers est appelé à gouverné le Québec. Faites un pays maintenant avec un tel carnage...

Russel-A. Bouchard

9:12 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Au contraire, le PLQ était content que le PQ ait fait le travail de concentration à leur place. Il n'avait qu'à suivre le manuel.

C'est grâce à cette dictature de Montréal que nos grandes entreprises stratégiques passent si facilement aux mains de Londres (Alcan-Hydro). Et que dire du territoire? (Approche Commune).

10:51 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Et voilà ! Vous êtes au coeur de l'origine du problème. Un problème récurrent et endémique qui produit les malheurs du Québec d'aujourd'hui, et ceux de demain matin...

Alors, quand un politicien de ces vieilles équipes d'incapables et d'idéologues vous diront qu'ils ont une solution, payez-vous un bon rire, car ce sont des bouffons, en plus d'être des incompétents et des menteurs...

Russel-A.

10:57 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Trouvez ci-joint une réponse humoristique a M. Zach;

M. Gebello,

Et si M. Le Maire Tremblay voulait se trouver un poste de député fédéral Conservateur de Saguenay?

Il ne s'y prendrait pas autrement...

Il présente pour moi l'attitude rétrograde et défaitiste du vaincu. C'est une façon de baisser les bras.

La religion est une création des hommes. Aucun homme ne peut prétendre détenir la vérité, l'histoire est pleine d'horreurs causées par les "illuminés de Dieu". Qu'on parle de l'inquisition, du temple solaire ou d'Hitler, il s'agit de la même prétention de détenir la foi et la vérité...

La morale par contre est une création de la nature, Ce sentiment, sans être unique à notre espèce fait qu'on se sent heureux de faire le bien et d'être mal à l'aise de faire le mal.

Remarquez que le chien branle la queue quand il fail le bien et il va se cacher sous un meuble, à la vue de son maître, quant il brisé quelquechose. Contrairement à l'homme, le chien réagit à se sentiment sans se poser de questions.

Je crois que la religion est le meuble ou l'homme va se réfugier qu'en il a le sentiment de faire le mal.

C'est de ce sentiment que s'inspire les "fous de Dieu" pour recruter des adeptes.

Excusez-là!


Jean-Pierre Plourde.
saglac@gmail.com
saglacweb.com

1:29 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Sur quels principes se fondent les tenants de la nouvelle « religion athée »?

À partir de quelle autorité, la «religion athée » aurait-elle prédominance sur les autres religions quand 80 % des Québécois réclament l'enseignement religieux catholiques dans les écoles?

La « religion athée » dont se réclame Gérard Bouchard serait-elle la « seule »religion qui posséderait maintenant LA VÉRITÉ RÉVÉLÉE.

Pourquoi la Confrérie des athées se permet-elle de faire du prosélytisme?

7:32 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Quant à la morale de quoi parle-t-on au juste?

De morale religieuse basée sur la Loi naturelle? Dans ce cas, les Églises devraient participer à l'élaboration des programmes.

De morale sociale? Qui définira la morale sociale au XXIe siècle? Vous? Moi? La Cour suprême du Canada et les Chartes canadiennes et québécoises? Les « spécialistes de l'ombre » du ministère de l'Éducation du Québec qui n'ont cessé depuis la fondation du ministère de déstructurer le cerveau des petits Québécois? Le mouvement laïque et autres?

Nous avons eu cette semaine un exemple de la nouvelle morale sociale, sans parler de tous les voleurs, tricheurs, déviants et autres. Le Québec a enfin à l'instar de la France qui a les Trois Glorieuses, les Trois Mousquetaires et les Trois Petits Cochons, il a les Trois Menteuses : Marois, Jeanson, Bédard.

Cela ne vous inquiète pas de constater que le mensonge, entre autres, est maintenant érigé en vertu. On le défend même.

Laisserons-nous des imbéciles décréter la nouvelle morale?

Quant à moi, je préfère des institutions qui ont l'expérience de ces choses et ce, depuis des siècles. Le risque d'erreurs est moins grand.

8:33 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

En fait, le maire de Saguenay a gratté juste sous l'épiderme : religion versus laïcité. Oublions sa manière équivoque de faire et de dire, oublions également cette morale qui nous rappelle de bien mauvais moments avec la religion catholique de notre enfance. Le fait est que nous sommes en face d'une société d'accueil et fondatrice historiquement catholique qui se trouve menacée par les croyances des arrivants, peu importe la religion.

Tout ce qui vient d'ailleurs est respectable, et tout ce qui sort d'ici méprisable !

Vous avez remarqué également le comportement du coprésident pendant le dépôt du maire Tremblay ? Moi si ! Lorsque c'est un mahométant, un boudhiste ou autre, il est attentif, respectueux, sobre et accueillant. Avec le maire de Saguenay, il a adopté un ton léger, nous surprenant même à faire des farces. Et ce fut encore pire lorsque le Métis Richard Harvey lui a fait part de sa critique. Ce fut total mépris.

Russel-A.

8:50 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Et si M. Le Maire Tremblay voulait se trouver un poste de député fédéral Conservateur de Saguenay?

Il ne s'y prendrait pas autrement..."(Jean Pierre Plourde)

Ce serait la bonne approche pour sûr! :-)

Mais, son discours était si fragile, si incohérent, que je doute qu'il sois capable de concevoir une telle ambition. Pourquoi quitterait'il sa position de "pape du Saguenay" actuelle?

Ce serait lui concéder une conscience politique, or, il ne voyait pas du tout le conflit d'intérêt lorsqu'il a dit devant tout ce monde et devant les caméras; "je dit TOUT à mon curé".

11:11 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"La « religion athée » dont se réclame Gérard Bouchard serait-elle la « seule »religion qui posséderait maintenant LA VÉRITÉ RÉVÉLÉE."(Marie Mance Vallée)

Difficile de savoir si Gérard Bouchard se réclâme de l'athéisme. Je ne l'ai pas entendu critiquer les cours d'Éthique et Cultures Religieuses. Pourtant un athée s'opposerait.

J'ai plus l'impression qu'il se place au dessus de tout çà. Il me semble être quelqu'un qui ne se considère pas comme faisant partie de la société. Il la regarde comme un scientifique regarde un produit dans une fiole.

11:25 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Quant à la morale de quoi parle-t-on au juste?

De morale religieuse basée sur la Loi naturelle? Dans ce cas, les Églises devraient participer à l'élaboration des programmes."(Marie Mance Vallée)

La morale ne se dicte pas. Elle se vie par l'expérience.
La morale est la maturité vers la responsabilité. Personne ne peut atteindre cette maturité s'il lui est dicté de ce qui est bien et mal. C'est l'erreur du catholicisme qui ainsi infantilise pour appuyer son pouvoir. La publicité fait la même chose.

L'État n'a pas a faire la morale non-plus. Celà se fait simplement en vivant en société et non en réclusion ou ghettos.

11:34 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Le fait est que nous sommes en face d'une société d'accueil et fondatrice historiquement catholique qui se trouve menacée par les croyances des arrivants, peu importe la religion."(Russel-A Bouchard)

Je suis convaincu du contraire.
Nous avons combattu le catholicisme pendant 400 ans. Il a été omniprésent parmis nous, mais nous l'avons combattu constamment et puis nous en sommes débarassé enfin. Nous n'avons pas une culture catholique, mais avons une culture anticatholique.

Tout comme l'impérialisme a été omniprésent chez nous (250 ans d'impérialisme Français, puis 150 ans d'impérialisme Anglais), nous ne sommes pas devenus des impérialistes pour autant. C'est même tout le contraire.

Tout ce qui vient d'ailleurs est respectable, et tout ce qui sort d'ici méprisable !

Vous avez remarqué également le comportement du coprésident pendant le dépôt du maire Tremblay ?

11:42 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

J'ai échappé tes deux derniers paragraphes, Russel.

Oui, j'ai remarqué aussi cette attitude chez G. Bouchard même avec d'autres intervenants québécois.

Il a un complexe envers son propre peuple.

Il le méprise.

Il SE méprise.

11:46 p.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

Commentaire à l'intention de:

Marie Mance Vallée said...

Quant à la morale de quoi parle-t-on au juste?

Pourquoi faudrait-il absolument une organisation, peu importe son nom, religion ou autres, pour prendre les responsabilités à la place du citoyen? L'histoire est pleine de cas ou une seule personne à fait la différence entre la vie et la mort ou le changement d'opinion d'un groupe.

Je ne suis pas contre les croyances, tout le monde peut croire ce qu'il veut.
Vouloir collecter des fonds pour Ste-Justine ou autres, et aider les moins nantis, y a pas besoin de religion pour ça.

Les organisations dites de religion, sont un échapatoire à notre responsabilité de décider par nous-même ce qui est bon pour nous. Ca n'empêche pas d'avoir des lieux de rencontre pour discuter de nos problèmes, pas pour écouter un grand prêtre, bla, bla, bla... pour collecter des sous. Au USA c'est devenu une vrai farce avec les "Preachers".
Ces organisations occupent la place que les citoyens leur donne.

La morale, c'est quand des citoyens viennent en aide à quelqu'un qui se fait battre sur le trottoir, aider un jeune délinquant, etc...

Pour moi, la morale réfère à la notion de faire le bien. Remarquez que cette notion de faire le bien pour une personne peut-être le mal pour une autre.
Par exemple, la personne qui s'oppose à l'avortement peut trouver bien de vouloir empêcher, "aider", les femmes qui veulent avorter, ce genre de morale nous vient souvent de.... religions qui radicalisent leurs interventions par du lavage de cerveaux.

La question est à la fois très simple et très compliquée ...

On nomme des gens pour nous représenter et pour penser à notre place. Nos élus nous trompent souvent parce qu'ils en savent souvent encore moins que vous et moi sur leur histoire et nos besoins.

On oublie de vérifier, "Thrust but verify, Normand Lester"

Une phrase que j'aime bien de Churchill:
"Plus on regarde loin dans le passé, plus on voit loin dans le futur". Lire Normand Lester, Le livre noir du Canada anglais, est un bon départ...

Tout les trucs et menteries qu'on endure sont une conséquence de notre ignorance et de notre indifférence, (vivre libre ou disparaitre sur saglacweb.com).

Il n'est pas besoin de religion ou partis pour des gens responsables.
Si nos citoyens comprenaient le jeu politique actuel, Charest n'aurait pas duré six mois au gouvernement.
Ça aussi c'est de la conscience sociale qu'on attribue généralement à une religion. On attend le messi...

Il faut sortir du défaitisme et agir. Il ne faut pas attendre le messi, c'est vous et moi qui sommes le moteur du changement pas des délégués...

J'aimerais bien parler de la place qu'on occupe dans l'univers. Une autre fois peut-être...

Amicalement.



Jean-Pierre Plourde,
saglacweb.com, saglac@gmail.com

PS:
Le site Russel-A est sensibilisé à la réalité de la situation du Québec. Ce qui va advenir de vous et moi et de nos décendants ne dépend pas du fédéral, des anglais ou des autres.
Vous et moi devont agir. Chacun de nous devrait préparer un petit mémoire pour la commission et pacter nous aussi les assemblés de toutes commissions qui se présente.
Il faut cesser de croire qu'on ne peut rien faire de toutes façons, c'est faux et démoralisant...

Québécois, agissons...

Je n'ai pas été reçu à la commission de Saguenay. C'est pas grave, j'ai modifié mon mémoire et refait ma demande pour Québec. Il faut foncer...
Amicalement,


Jean-Pierre, saglac@gmail.com

1:27 a.m.  
Anonymous Jean-Pierre Plourde
dit :

Parlant d'action:

Je n'ai peut-être pas eu la chance de présenter un mémoire à Saguenay.

Je n'en ai pas moins fait un commentaire de quelques minutes lors du forum public.

Il a été télévisé et passé complètement inapperçu!

Je remonte les manches et recommance...


Jean-Pierre Plourde,

1:50 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

j'aimerais juse apporter une petite réflexion philosophique ou pseudo :-) philosophique sur le bien-fondé de la religion et de tous les temps depuis que l'homme a inventé Dieu... Au non de Dieu, Allah, Yaweh, Jehova, Bouddha, etc... on a tué des hommes au nom de Dieu peu importe le nom qu'on lui donne... mais sans aucun Dieu, et sans le Spirituel, c'est la Loi de la Jungle qui aurait prévalu et je ne donne pas cher de l'espèce humaine qui n'aurait pas élevé son esprit... Mais où il y a des hommes il y a de l'hommerie... et Dieu a le dos large... Cependant Dieu est aussi un bien culturel. C'est vraiment pas évident car qui dit "culturel" dit Politique! Vraiment pas évident de dire qu'il faut écarter Dieu de la politique, car tout est politique, surtout quand on en fait une question de ce qu'il y a de plus profond et spirituel dans l'humain et dans les relations de l'Homme avec ce qui l'Etre qui l'a empêché de tuer tous ses ennemis et d'effacer l'Autre de la surface de la terre au lieu de s'asseoir avec lui et de parlementer (démocratie et lois)

7:48 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Je n'ai pas été reçu à la commission de Saguenay. C'est pas grave, j'ai modifié mon mémoire et refait ma demande pour Québec. Il faut foncer..."(Jean-Pierre Plourde)

J'ai remarqué qu'il y avait très peu de mémoires choisis qui abordaient le problème du point de vue politique.
Pourtant, tout le problème est là.

8:18 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Pourquoi faudrait-il absolument une organisation, peu importe son nom, religion ou autres, pour prendre les responsabilités à la place du citoyen?"(Jean-Pierre Plourde)

Ce ne sont pas des religions. Ce sont des Églises (États politiques).

Elles sont construites à partir d'une sélection du patrimoine religieux humain qui est une ensemble continue et non pas séparé. Il n'y a, en réalité, qu'un seul grand livre sur la religion. Ce sont les Églises (États) qui l'ont divisé en chapitres, selon le pouvoir qu'elles occupaient à leur création.

La religion n'a pas d'église.

La religion, qui prena ensuite la forme de la philosophie, est aujourd'hui la psychanalyse.

Comme vous le dites, M. Plourde, le bien et le mal ainsi que leurs symboles, sont imprimés en nous par des centaines de millénaires de vie et survie.

Il en va de même pour toute la structure familliale (Grand-père, grand-mère, père, mère, soeur, frère, oncle, tante, cousin, etc...), la société entre les familles, les groupes, les rapports entre eux, leurs symboles dans la psyché et les pouvoirs (affects) (sens) qu'ils portent.

C'est cet prise de conscience qu'il faut poursuivre dans les écoles et non des cours de "cultures religieuses" qui ne sont rien d'autre que des cours de "culture des églises".

Et pourquoi pas aussi des cours de "cultures d'alchimie et astrologie" ? :-)

P

8:35 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Chère Esther, vous écrivez :

(...)
mais sans aucun Dieu, et sans le Spirituel, c'est la Loi de la Jungle qui aurait prévalu et je ne donne pas cher de l'espèce humaine qui n'aurait pas élevé son esprit... Mais où il y a des hommes il y a de l'hommerie... et Dieu a le dos large... Cependant Dieu est aussi un bien culturel. C'est vraiment pas évident car qui dit "culturel" dit Politique! Vraiment pas évident de dire qu'il faut écarter Dieu de la politique, car tout est politique, surtout quand on en fait une question de ce qu'il y a de plus profond et spirituel dans l'humain et dans les relations de l'Homme avec ce qui l'Etre qui l'a empêché de tuer tous ses ennemis et d'effacer l'Autre de la surface de la terre au lieu de s'asseoir avec lui et de parlementer (démocratie et lois)(...)

Vous avez tout à fait raison et point n'est besoin d'avoir fait des études en philosophie ou en théologie pour comprendre l'essentiel de ce qui fait notre vie en société et notre raison même d'exister pour ceux qui croient encore à quelque chose. Dans le cas contraire, pourquoi ne pourrions-nous pas voler? pourquoi ne pas mentir? pourquoi ne pas assassiner mon voisin qui me dérange? etc...Dans ce cas, qu'avons-nous à faire avec la Loi naturelle?

Faudrait-il retourner au néerdanthal et recommencer l'histoire de l'évolution de l'humanité? Quand j'observe ce qui se passe ici à Babylone, je vous assure qu'un peu de religion ou tout au moins de morale religieuse et sociale ne ferait pas de tort.

Que deviendront les générations suivantes qui auront appris si peu? Qui se seront « fiés à leur expérience »(laquelle? puisqu'ils n'auront plus de références?) Quel enseignement pourront-ils donner à leurs propres enfants?

Au sujet du cours en Éthique (qui la définira???)et Histoire des religions, comment un petit enfant se démêlera-t-il dans ce fourbis? Je vous le demande. Et demandez-vous pourquoi un gouvernement « impose » ce cours dont la plupart des parents ne veulent pas. Serions-nous en dictature et ce n'est pas un autre parti politique qui y changera quelque chose puisque c'est le PQ qui a initié toutes ces réformes sous la gouverne des spécialistes de l'ombre du MEQ.

Et pourquoi les parents confieraient-ils l'éducation morale et religieuse de leurs enfants à des laïcs qui, pour la plupart ne croient en rien?

Je crois bien sincèrement que les Églises, malgré bien des erreurs de parcours ont fait évoluer la Bête humaine dans le bon sens (la bête la plus dangereuse de la création parce qu'intelligente). Notre société permissive et laxiste à outrance que nous connaissons depuis plusieurs décennies prouvent à tous les jours qu'un redressement s'impose.

De plus, la religion catholique fait partie de nos traditions. Les Québécois ont l'habitude depuis toujours de recevoir l'enseignement religieux à l'école pour des questions d'organisation. Et notre climat rigoureux y a sans doute été pour quelque chose. Mais qu'avons-nous encore une fois à vouloir faire disparaître l'une de nos traditions? Faisons le jeu de ceux qui veulent nous détruire.

Et pendant ce temps, tous les « istes » et politiciens du Québec s'emplissent les poches à nous ausculter, à nous observer, à nous dire ce qu'il faut faire et penser.

Qui a intérêt à poursuivre notre déstructuration? Qui est cette main invisible?

10:01 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Russel,

J'ai remarqué l'attitude de G. Bouchard lorsqu'il s'adresse aux immigrants. Il devient mielleux, fielleux, tout sourire.

Un vrai colonisé! Que Charles Taylor doit le mépriser!...

10:14 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Qu'on soit d'accord ou pas avec le Maire de Saguenay, il a le mérite d'être courageux. Les courageux ne sont pas légions ces années-ci au Québec.

10:21 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Moi, ce que je pense de la sortie du maire Tremblay, c'est qu'elle a le mérite de crever l'abcès qui fermente sous l'épiderme du Québec. Le malaise est là, réel. Il attend son heure pour détonner. Et on devra, tôt ou trad, n'en déplaise à ces messieurs de la Commission qui tentent d'étouffer tout ce qui sort du cadre qu'ils ont découpé, on devra s'y confronter. C'est le Québec comme on l'a fait et connu, contre le Québec que les faiseux de pays civiques auraient voulu qu'il soit.

Nous sommes en train de forger les épées qui vont se choquer l'une contre l'autre à un moment donné.

Russel-A.

10:54 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Moi, ce que je pense de la sortie du maire Tremblay, c'est qu'elle a le mérite de crever l'abcès qui fermente sous l'épiderme du Québec. Le malaise est là, réel. Il attend son heure pour détonner. Et on devra, tôt ou tard, n'en déplaise à ces messieurs de la Commission qui tentent d'étouffer tout ce qui sort du cadre qu'ils ont découpé, on devra s'y confronter. C'est le Québec comme on l'a fait et connu, contre le Québec que les faiseux de pays civiques auraient voulu qu'il soit et qui tentent encore de le nettoyer de sa substance profonde, historique, culturelle, spirituelle.

Nous sommes en train de forger les épées qui vont se choquer l'une contre l'autre à un moment donné. Cette commission, par les détours insidieux qu'elle prend, est en train d'amplifier le problème plutôt que de nous en soulager.

Russel-A.

10:57 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Il y a un article dans le Journal du Nouveau Monde (Devoir) aujourd'hui qui est révélateur de la véritable position de Marois et du PQ.

Marois est toujours endoctrinée par la "nation civique" de G. Bouchard. On lui a alors conseillé d'adopter les concepts d'un des Évesques du temple du Nouveau Monde, le sociologue Jacques Beauchemin. Celui-ci est en quelque sorte un dissident des Papes Bouchard-Taylor. Stratégie électoraliste oblige, Marois doit faire semblant de s'être convertie au "NOUS".

Or, le "nous" québécois est interdit d'ethnicité s'il veut faire parti du Temple du Nouveau Monde (IDM), car celui-ci est majoritairement financé par l'Anglais (MaConnel Institute).

Donc, le concept de Beauchemin est que les "communautés ethniques" au Québec sont bien des "nous" ethniques, mais que le "nous" Québécois doit être inclusif des ethnies sans en être une lui-même. ll est alors renommé "Franco-québécois" pour n'en retenir que la culture de la langue.

Voilà le "nous" de Marois. Un "nous" conçu pour plaire à l'Anglais. Et financé par lui.

On y apprend aussi que les trois principaux conseillers de Marois sont Joseph Facal (ami du lobby juif anglophone), Louise Beaudoin (pro-multiculturalisme trudeauiste), et Jean François Lisée (pro-retour au catholicisme).

C'est pas compliqué, ce parti est carrément passé du côté de l'ennemi en face.

11:33 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Nous sommes en train de forger les épées qui vont se choquer l'une contre l'autre à un moment donné. Cette commission, par les détours insidieux qu'elle prend, est en train d'amplifier le problème plutôt que de nous en soulager."(Russel-a Bouchard)

C'est bien ce qu'il nous faut!

11:35 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Le Pape de Saguenay:

Le mémoire déposé par le maire de Saguenay aux audiences de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables n'a jamais été approuvé par le conseil municipal.

Lors de sa présentation, Jean Tremblay a pourtant dit parler au nom des élus. « Je parle au nom de ma Ville. Le rapport a été commandé par la Ville et j'ai parlé à tous les conseillers. Je ne l'ai pas déposé, car vous savez que, quand on le dépose, on doit le rendre public, mais les conseillers sont tous au courant », a affirmé M. Tremblay, qui s,est tout de même présenté comme l'auteur principal du mémoire.

Les conseillers municipaux contactés affirment n'avoir jamais lu le document de 100 pages déposé par le maire devant la commission. Même Bernard Noël, responsable du dossier de l'immigration à la Ville, ne l'a pas lu.

En plus de demander que la religion catholique reprenne la place qu'elle a perdue, le document, écrit à la première personne du pluriel, affirme que la Révolution tranquille au Québec a amorcé une dérive morale et que l'avortement est associé à un crime et à un meurtre.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2007/09/21/001-memoire-reax-saguenay.shtml

6:40 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Ça, mon cher ami Zack, ce n'est pas du dérapage, c'est une soupape qui vient de sauter. Qu'on soit pour ou crontre, qu'on se le dise, il y en aura d'autres. Souhaitons-nous mutuellement que ce ne soit pas, un jour pas trop lointain, toute la bouilloire qui saute !!!

Voilà le topo. Un ancien monde est télescopé de plein fouet par un autre. Et il n'y a aucun moyen de l'éviter. Ce que nous vivons, Nous, comme membres d'une société fondatrice de ce grand continent, c'est exactement ce qu'ont vécu les Indiens des premiers contacts quand les Européens ont débarqué. On est en train d'assister au début d'une grande aventure et la seule chose que je sais, c'est que ceux qui sont déjà là sont appelés à devenir autre chose que ce qu'ils ont été, que ceux qui sont arrivés depuis peu ne pourront pas être tout à fait ce qu'ils étaient, et que ceux qui s'en viennent vont être obligés de subir la même transfiguration.

Et ici, c'est l'historienne qui étudie ce phénomène depuis 36 ans qui vous le dit. Nous sommes aux premières loges de ce qu'est une migration planétaire, et parce que nous avons fait comme la cigale de la fable pendant le dernier quart de siècle, nous ne disposons pas des outils pour parer au pire.

Première victime, l'identité, et c'est déjà fait ;deuxième, la culture, ce qui est en train de se produire ; troisième victime, l'intolérance.

Je m'arrête ici, ma boule de cristal ne voit pas plus loin. Bonne nuit.

Russel-A.

8:09 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Ce n'a aucune importance ce que les hommes deviennent, veulent devenir, par leurs rencontres, leurs visions, ou leurs désirs.

Il n'y a qu'un seul Québec.

C'est le territoire, sa consistance, sa structure, son climat, sa faune, sa flore, et ce que par sa générosité et reconnaissance il nous donne pour notre bonheur, qui compte et fait ce que nous sommes.

Cette terre nous a demandé de lui donner un nom.

Nous n'avons qu'écouté ce monde autour de nous.

C'est lui qui est le lien, celui qui relie.

Rien à voir avec Rome.

8:30 p.m.  
Anonymous Jean-Pierre Plourde
dit :

Bonjour Russel, Zach et les autres:

J'ai une rencontre publique demain avec Alain Dubuc de la Presse et de Joseph Facal, Journal de Québec et ex Péquiste.

Avec un peu de préambule, je veux poser la question à ces journalistes réputés, pourquoi ils se font les complices des affrontements sociaux majeures qui s'annoncent;

Vous me direz que je perd mon temps, c,est peut-être vrai, mais il va y avoir plein d'autres personnes à cette rencontre qui risquent, eux, de trouver leurs réponses intéressantes.

Allez on verra bien...



Jean-Pierre Plourde.

11:34 p.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

J'allais oublier:

Si vous avez un projet de questions pour ces messieurs, soumettez-les moi avant 10 heures demain matin.

Merci encore:



Jean-Pierre Plourde...
saglac@gmail.com

11:38 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Avec un peu de préambule, je veux poser la question à ces journalistes réputés, pourquoi ils se font les complices des affrontements sociaux majeures qui s'annoncent;"(Jean Pierre Plourde)

Facal ne répond pas aux questions. Et il vous dira de vous taire s'il juge votre question "incorrecte".

8:09 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Wow! Bravo aux gens de St-Jérôme!
Époustouflante, les audiences d'hier!

On parle d'une fracture générationelle dans les journeaux d'aujourd'hui. C'est bien plus une fracture de transmission.

On a coupé le fil communicatif culturel. Rien de moins.

8:13 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Cher Russel,

Votre analyse apocalyptique me semble vraie. En tout cas, c'est aussi ma vision des choses.

Nous assistons à un changement de civilisation, dont les migrations sont au premier plan et il y aura des victimes. Et nous en serons.

Notre élite aura été en-dessous de tout. Peu visionnaire; vision à la petite semaine. Des médiocres.

Ce qui explique pourquoi je m'accroche à ce qui reste de NOUS.

C'est pourquoi aussi, les Métis et les Canadiens français qui le veulent doivent faire un repli stratégique avant la grande débâcle.

9:40 a.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

Reponse a Zach:
Facal ne répond pas aux questions. Et il vous dira de vous taire s'il juge votre question "incorrecte".

Il a fait pire que cela,
J'ai été interrompu par le modérateur au préambule de mon intervention.
Concernant l'Alcan etle conflit d'intérêt dans l'approche commune, il a fait mine de ne rien savoir de cela.
Il a prétendu ne rien connaitre non plus de la nomination récente d'un vice président de l'Alcan comme conseiller principal de M. Charest.

il a qualifié mon intervention de catastrophisme, rien de moins... bien qu'il ait raison, je suis convaincu de la justesse de mes propos...

M. Dubuc a écouté mon intervention passivement sans donner d'expression à son visage.

M. Facal lorsqu'il a pris le micro, s'est passé la main dans le visage en baissant la tête. Il y a eu un silence.

M. Dubuc, juste derrière lui demeurait impassible et le regard fixe.

Faut pas lacher quand même, ça va venir...


Jean-Pierre
saglac"gmail.com

3:04 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Faut pas lacher quand même, ça va venir..."(Jean Pierre Plourde)

Il ne pourront pas convaincre en cessant de communiquer.

Ils avaient le beau rôle avant car ils possédaient toutes les tribunes. Ce n'est plus le cas et ils ne savent pas comment jouer dans le nouveau contexte.

Faut pas lâcher.

C'est eux qui vont à la catastrophe.

10:48 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

hey, the best mac torrents can be found at http://www.osxtorrents.com

3:23 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home