mardi, juillet 17, 2007

De l'affaire « Fortier – Alcan – Approche commune » / La Suite...

L'affaire « Fortier-Alcan-Approche commune », ce débat soulevé ces jours-derniers dans « Les Délires d'Akakia » n'aura pas été inutile. En effet, dans son édition de ce mardi 17 juillet de l'an de grâce 2007 le journal Le Quotidien du Saguenay–Lac-Saint-Jean fait amende honorable. Il publie l'information à l'effet que M. Yves Fortier, négociateur en chef du gouvernement du Québec dans les pourparlers en vue du traité titré « Approche commune », soit également président du conseil d'administration de la multinationale Alcan (et président du cabinet Ogilvy Renault cela doit également être précisé). Dans un éditorial qu'il faut saluer avec convenance, l'éditorialiste Carol Néron pose enfin la question qu'on aurait dû poser sitôt l'annonce faite de sa nomination voilà déjà 17 mois : « Est-ce que les deux fonctions entrent en conflit ? Le gouvernement Québécois aura sans doute à répondre à cette question afin de rassurer la population. » Fin de la citation.

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le débat, prenons le temps de rappeler que le 20 février 2006, dans un communiqué officiel, l'honorable Jim Prentice, alors ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et Interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, se disait « réjouit des nominations de M. Carl Nepton au poste de négociateur en chef des Innus du Conseil tribal Mamuitun mak Nutashkuan et de M. Yves Fortier à titre de négociateur en chef du gouvernement du Québec, dans le cadre des revendications territoriales globales et d’autonomie gouvernementale des Innus du Québec. »

Éblouis par le CV bien rempli de M. Fortier, les journaux du pays s'étaient ainsi donc passé le briquet de main à main pour mettre le feu dans l'encensoir du réputé avocat. Parce qu'il avait été nommé « Advocatus Emeritus par le Barreau du Québec », ce qui est loin du plancher des vaches ; parce qu'il partageait son temps entre l'ONU et les parquets boursiers, ce qui est tout à fait honorable en soi ; parce qu'il oeuvrait au sein de la réputé maison d'avocats Ogilvy Renault, ce qui à leurs yeux était un gage d'excellence et une réussite assurée ; pour ceci et pour cela, les maîtres chantres des médias du pays, de la province et de la région ressource n'avaient ainsi donc pas cru bon ouvrir une parenthèse pour questionner le fait que M. Fortier, québécois émérite, était également président du C.A. de l'Alcan, soit dit en passant propriétaire de 95% des forces hydrauliques et hydro-électriques du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et, par voie de conséquences, première intéressée dans les conséquences pécuniaires du traité. On aura intérêt à se rappeler également à cet égard, que la nomination de M. L. Yves Fortier en remplacement de M. Louis Bernard, Péquiste émérite et jusqu'alors grand chaman des négociations de l'Approche commune pour le gouvernement du Québec, avait été claironnée comme le meilleur choix possible compte tenu du parcours professionnel de M. Fortier, qui était alors et par défaut le second choix de Jean Charest, en succédané à Lucien Bouchard, ex-premier ministre du Québec et, à ce titre, sanctifié de son vivant.

À l'époque, dis-je bien, la nomination de l'avocat Fortier, était devenue pour les médias « le secret le moins bien gardé en ville » (cf. Le Quotidien, 17 février 2006, p. 10) ... mais pas pour le public qui lui, le cocu content de l'histoire, aurait bien aimé savoir ! Elle avait été annoncée comme la sortie des premières fraises de l'Île d'Orléans, sachant fort bien qu'il suffirait d'une petite nuit fraîche pour en dissiper les couleurs et les odeurs dans la mémoire citoyenne. À l'époque, je dis bien : nul journal, nul journaliste, nul éditorialiste n'avait effectivement pris le temps de noter les liens professionnels et d'affaires conflictuels unissant l'avocat Fortier —doublement président de la firme Ogilvy Renault et de la multinationale Alcan– au controversé dossier de l'Approche commune. Un dossier où, soit dit en passant, les intérêts supérieurs des citoyens du Saguenay–Lac-Saint-Jean–Côte-Nord et des Métis de la Boréalie sont directement menacés pour les siècles et les siècles et jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Akakia

26 Comments:

Anonymous Jean-Pierre Plourde
dit :

Bonjour Russel

Bravo, pour ce succès, l'intervention de M. Néron est tout à fait du bout des lèvres;

Imaginez, j'écoute actuellement Champage à la radio, ce monsieur vient de déclarer qu'il n'y a rien de majeur dans l'actuallité aujourd'hui,"Pas de grosses nouvelles ou bombes dans l'actualité" ce sont ses propres paroles.

Imaginez que les journalistes savent depuis longtemps, (depuis quand?) le double poste occupé par Me. Fortier, je ne peu croire qu'ils n'ont pas lu le CV du Monsieur et son implication dans l'organisation sur l'unité canadienne dont le but premier est d'estomper nos ambitions comme peuple et mis en relation le conflit d'intérêt avec nos aspirations... Le texte de l'approche commune qui traite du transfert des territoires est suicidaire et nie complètement le droit de la majorité qui habite le territoire du Québec d'être considérer au même titre que tout autre province, au lieu de cela on nous retire la gestion de nos territoires pour la confiée à une très petite minorité raciale.il faut avoir du parti pris pour aboutir à de telles résultats.

Tout se fait en catimini, c'est malsain et c'est suicidaire car pendant ce temps l'immigration entre à plein régime à Montréal sans contrôle et avec la bénédiction de notre bon gouvernement Charest...

C'est très loin d'être satisfaisant...

Pourquoi, Pourquoi, Pourquoi... ce silence depuis tout ce temps....

Devant les conflits d'intérêts qui ne tarderont pas à resortir après ces signatures en cachette, ça va petter le feu, on échapera pas à des conflits majeurs.... réprimés par l'armé canadienne, on s'en va par la...

De telles négociations ne peuvent se faire en ignorant totalement les assentiments le la majorité et sans la consulter.

Ce conflit d'intérêt est suffisant pour annuler toutes ces signatures et pour remettre les compteurs à zéro;

Ce à quoi l'on assiste actuellement, ce n'est rien d'autre que la réforme de la constitution du Canada sans la consultation des intéressés.

C'est tout à fait majeur.

Jean-Pierre...

10:20 a.m.  
Blogger AntiPollution
dit :

Russell A. Bouchard,
Vous tirez sur tout ce qui bouge, mais que feriez-vous à la place de vos gouvernements ?
Abolir les réserves indiennes ?
Emprunter pour nationaliser Alcan ?

10:23 a.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

Bonjour Russel

Bravo, pour ce succès, l'intervention de M. Néron est tout à fait du bout des lèvres;

Imaginez, j'écoute actuellement Champage à la radio, ce monsieur vient de déclarer qu'il n'y a rien de majeur dans l'actuallité aujourd'hui,"Pas de grosses nouvelles ou bombes dans l'actualité" ce sont ses propres paroles.

Imaginez que les journalistes savent depuis longtemps, (depuis quand?) le double poste occupé par Me. Fortier, je ne peu croire qu'ils n'ont pas lu le CV du Monsieur et son implication dans l'organisation sur l'unité canadienne dont le but premier est d'estomper nos ambitions comme peuple et mis en relation le conflit d'intérêt avec nos aspirations... Le texte de l'approche commune qui traite du transfert des territoires est suicidaire et nie complètement le droit de la majorité qui habite le territoire du Québec d'être considérer au même titre que tout autre province, au lieu de cela on nous retire la gestion de nos territoires pour la confiée à une très petite minorité raciale.il faut avoir du parti pris pour aboutir à de telles résultats.

Tout se fait en catimini, c'est malsain et c'est suicidaire car pendant ce temps l'immigration entre à plein régime à Montréal sans contrôle et avec la bénédiction de notre bon gouvernement Charest...

C'est très loin d'être satisfaisant...

Pourquoi, Pourquoi, Pourquoi... ce silence depuis tout ce temps....

Devant les conflits d'intérêts qui ne tarderont pas à resortir après ces signatures en cachette, ça va petter le feu, on échapera pas à des conflits majeurs.... réprimés par l'armé canadienne, on s'en va par la...

De telles négociations ne peuvent se faire en ignorant totalement les assentiments le la majorité et sans la consulter.

Ce conflit d'intérêt est suffisant pour annuler toutes ces signatures et pour remettre les compteurs à zéro;

Ce à quoi l'on assiste actuellement, ce n'est rien d'autre que la réforme de la constitution du Canada sans la consultation des intéressés.

C'est tout à fait majeur.

Jean-Pierre Plourde,
saglac@gmail.com

10:27 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

BRAVO RUSSEL!!

10:43 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Antipollution, vendu fédéraliste, grand ami de Joseph Fackall le faux indépendantiste à la solde des multinationales.

Des collabos qui sont prêts à vendre le Québec et le peuple en échange de piscines creusées et une bonne pension.

Ça couche avec l'occupant!

11:00 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Qu'il y ait seulement apparence de conflit d'intérêt, cela devrait suffire pour qu'un tribunal stoppe tout. J'aime bien ton expression "cocu content", car ça prend des expressions comme ça qui choque pour réveiller la population. Faisons-leur savoir que maintenant que nous savons, on est pas aussi "contents" qu'ils l'ont cru.

Quant à vous M. Antipollution qui osez dire que mon amie Russel-A tire sur tout ce qui bouge, je suis allée visiter rapidement votre blogue et je ne pense pas que vous soyez bien placé pour dire des autres qu'ils tirent sur tout ce qui bouge. Vous avez un grand éventail de centres d'intérêts et un grand nombre de cibles sur lesquelles vous tirez vous même! Ne jugez pas si vous ne souhaitez pas l'être vous même!

Bonjour M. Plourde! :-) Bien d'accord avec vous et Russel-A pour dire que c'est intriguant ce silence des médias et pour qu'on remette les compteurs à zéro, car cette négociation est plus que bizarre... Rio-Tinto s'est démené comme un beau diable dans l'eau bénite pour trouver des fonds chez plusieurs institutions financières européennes pour racheter Alcan et couper l'herbe sous les pieds d'Alcoa... faisant grimper la valeur des actions et remplissant à court terme leurs poches, mais l'Approche commune leur garantie des rentrées bien plus importantes sur le long terme. Si on ne questionne pas tous les dessous de cette transactions, nous sommes à l'aube de voir très bientôt, des restructurations dans les usines d'Alcan et les prétextes vous les devinez: baisse de la demande d'aluminium et main d'oeuvre trop dispendieuse en Amérique.

J'aimerais bien voir les tenants et aboutissants de l'Approche commune. Je suis sûre que le Gouvernement du Québec a obtenu des droits d'harnachement. Et qui va construire les centrales? Je vous le donne en mille. Alcan/Rio-Tinto. Les apparences laissent croire que les traités n'ont été signés que pour s'accapparer les cours d'eau qui étaient susceptibles d'alimenter les usines en électricité. Quand les usines fermeront, ou n'opéreront plus qu'au minimum, la centrale continuera de produire de l'électricité. D'ici quelques années, ils vont faire plus d'argent avec les centrales électriques. Autant les Premières nations que les Québécois auront été les dindons de la farce.

En tous cas, si ce n'était pas leurs motivations, ça en a l'apparence, ou à tout le moins, leurs secrets et leur discrétion permet de supposer que ça ressemble à ce scénario. Si ce n'est pas ça, pourquoi un de leurs principaux négociateurs dans l'Approche commune avec les innus est-il le Président du conseil d'administration d'Alcan?

S'ils n'ont rien à cacher, pourquoi cette discrétion des médias?

11:05 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Alcan Emballages devrait être vendu très rapidement

A en croire Rio Tinto, plusieurs repreneurs s’activent autour du dossier Alcan Emballages. Le groupe minier a l’objectif de retenir un acquéreur qui « aura la volonté de valoriser les activités et d’avoir un véritable projet de croissance, avec la reconnaissance de la qualité des équipes de management actuelles qui ont porté la croissance des activités et généré de la valeur ».

La décision de vendre Alcan Emballages avait été prise, semble –t–il , avant l’offre hostile d’Alcoa. En tous les cas, le groupe canadien étudie le dossier avec Rio Tinto depuis au moins six mois puisque des discussions avec le groupe minier avaient déjà commencé avant l’offre d’Alcoa.

Tout l'article ici:
http://www.emballagedigest.fr/blog.php?2007/07/12/5765-alcan-emballages-devrait-etre-vendu-tres-rapidement

11:22 a.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

Réponse à "antipollution"

Permettez-moi un commentaire au sujet des gens qui se présentent sur un blog comme celui-ci sous un pseudonyme.

Il faut assumer ses opinions, svp, faites nous connaitre votre nom pour gagner de la crédibilité et mériter une réponse.


Jean-Pierre Plourde,
saglac@gmail.com

11:23 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Le massacre s'en viens:

"Rio Tinto Alcan: d'autres liquidations en vue

Rio Tinto (RTP) pourrait vendre davantage d'éléments d'actif que prévu pour régler une partie de sa dette après qu'elle aura achevé l'acquisition d'Alcan (AL) au prix de 38,1 milliards US, a fait savoir le PDG de la compagnie, Thomas Albanese.

L'entreprise, qui a déjà fait savoir qu'elle vendrait les activités de la société montréalaise Alcan dans le domaine de l'emballage, va aussi examiner la possibilité de se débarrasser d'autres divisions ou actifs de la compagnie qui sera issue de la fusion, a précisé lundi M. Albanese, sans toutefois indiquer quelles activités seraient cédées.

Tout l'article ici:
http://www.lapresseaffaires.com/article/20070717/LAINFORMER/707170459/5891/LAINFORMER01

11:31 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Esther Gravel a dit :
: «Qu'il y ait seulement apparence de conflit d'intérêt, cela devrait suffire pour qu'un tribunal stoppe tout.»

Absolument !

Dans cette bouillabaise où on ne sait plus si on mange du cadavre, du cheval, du poisson ou de la vache folle, on ne peut faire confiance à qui que ce soit. Ce dossier pourri jusqu'à la moelle de l'os doit être mis dans la pouvelle. Définitivement!


AntiPollution a dit :
Russell A. Bouchard,
Vous tirez sur tout ce qui bouge, mais que feriez-vous à la place de vos gouvernements ?
Abolir les réserves indiennes ?
Emprunter pour nationaliser Alcan


N'ayant pas le courage de vos opinions, vous n'avez pas la voix au chapitre et n'existez pas pour moi.

Et puis Russel s'écrit avec un seul « l ». Et puis il y a un trait d'union entre Russel et A.

Russel-A.

11:31 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Zach Gebello a dit :
Le massacre s'en vient:

"Rio Tinto Alcan: d'autres liquidations en vue

Rio Tinto (RTP) pourrait vendre davantage d'éléments d'actif que prévu pour régler une partie de sa dette après qu'elle aura achevé l'acquisition d'Alcan (AL) au prix de 38,1 milliards US, a fait savoir le PDG de la compagnie, Thomas Albanese.

L'entreprise, qui a déjà fait savoir qu'elle vendrait les activités de la société montréalaise Alcan dans le domaine de l'emballage, va aussi examiner la possibilité de se débarrasser d'autres divisions ou actifs de la compagnie qui sera issue de la fusion, a précisé lundi M. Albanese, sans toutefois indiquer quelles activités seraient cédées.



Réponse :
C'est exactement ce qui s'est produit lors des tractations qui ont mené, en 1998, à la fusion Abitibi-Consolidated. Dans les mois suivants, le carnage qui n'est pas encore terminé, neuf ans plus tard, a débuté avec la faillite du projet Chandler. Regardez ce qui reste aujourd'hui de l'industrie forestière saguenéenne et jeannoise, jusqu'alors le fleuron de notre économie.

Résultat : les régions n'ont toujours pas d'emprise sur la ressource, les multipuissantes coupent autant d'arbres qu'avant, le parc industriel est en lambeaux, et les travailleurs sont au chômage !

Russel-A.

11:42 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Le grand patron de Rio Tinto a justifié vendredi par l'explosion de la demande chinoise la pertinence du rachat par le groupe minier anglo-australien du Canadien Alcan (AL) pour la somme élevée de 38,1 G$ US."

http://www.lapresseaffaires.com/article/20070713/LAINFORMER/70713124/-1/LAINFORMER

Le plus grand marché d'aluminium au monde sera en explosion de demande bientôt, et le Québec vend son aluminerie!

Sacram....

11:46 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Russel-A,

Ton article devrait faire la Une de tous les journaux québécois.

J'ai dégusté ton résumé de l'Affaire Fortier-Alcan-Approche commune deux fois plutôt qu'une. Je crois que je vais le relire et le relire encore. C'est écrit de main de maître et le seul reproche que je peux faire à ton texte, c'est d'être malheureusement vrai.

On devrait se réunir, eh oui! Tenir une Assemblée pour débattre de cette situation qui sent très mauvais. Il faut que nous posions des questions aux personnes concernées par nos doutes. On jase sur Akakia mais si on ne va pas plus loin, ça ne donnera rien. Si cette transaction est pure, les dirigeants d'Alcan et Rio-Tinto ne devraient pas nous refuser de venir répondre à nos questions, en personne, face à face.

Qu'en penses-tu?

Esther

1:27 p.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Ce qui justifie l'un d'acheter et ce qui est illogique à l'autre de vendre...

Comme Zach Gebello dans son cri du coeur "Sacram...."... Une preuve comme quoi il y a du louche là-dessous... Pourquoi Rio-Tinto voit poindre des profits énormes et emprunte pour acheter la canadienne Alcan à des banques européennes... ils voient l'explosion du marché grâce à l'arrivée de la Chine comme un gros client qui aura des tonnes de besoin (infrastructures routières, produits les plus divers, oléoducs, etc... ) et ce qui justifie l'Anglo-Australienne d'acheter justifie la Canadienne de vendre???

Nous les Canadiens avec Alcan, on était pas capable de répondre à la demande de ce gros client qu'est la Chine? On est idiots ou quoi???

C'était-y des interprètes ou des bateaux pour le transport des lingots qui manquent? Alcan n'était née que pour un petit pain? Sacram....

1:58 p.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Donc, l'argumentation aluminium ne tient pas la route... c'est l'arbre (demande d'aluminium par un client comme la Chine) qui cache la forêt (qui les justifie fallacieusement d'acheter la Canadienne Alcan)... et la forêt (symbolique) c'est l'électricité et nos cours d'eau...

Réclammons une assemblée au pc pour les sommer de répondre à toutes nos questions et nous prouver hors de tout doute que cette transaction s'est faite dans les formes et en respectant les communautés.

2:19 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Réclamer ne sert à rien. Nous l'avons fait à de multiples reprises depuis le 14 juillet 2000, et il n'y a eu que du vent, des promesses et des faux-fuyants. Tout ce qui nous reste à faire en tant que citoyens encore en éveil, c'est de ne pas se laisser endormir, prendre note et fait de la duplicité des uns et des autres, le noter noir sur blanc et attendre que les personne qui jouent des rôles de premier plan dans cette histoire soient jugés par contumaces par nos petits-enfants.

Ne pas souscrire par un mutisme coupable et exposer le plus clairement possible les jeux de pouvoirs qui stimulent ce dossier.

Russel-A.

2:32 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Nous les Canadiens avec Alcan, on était pas capable de répondre à la demande de ce gros client qu'est la Chine?"(E. Gravel)

Justement. Nous sommes plus capable que n'importe-qui, à cause de notre pouvoir en hydroélectricité.

L'avantage de la main-d'oeuvre bon marché en Afrique (esclaves) pour les minières Anglos, nous le rattrapons avec notre énergie bon-marché.

Une autre nouvelle que les Québécois n'ont pas dans leurs journeaux:

"LONDON (Reuters) - Mining firm Rio Tinto will unwind Alcan's aluminum hedgebook if it succeeds in buying the Canadian metal producer, Rio said.

Alcan declined to give details of its hedgebook in an e-mail received on Tuesday.

"Assuming we go through with the deal, it will all be wound down," a Rio Tinto spokesman said on Monday."

http://www.canada.com/vancouversun/news/business/story.html?id=9863040c-4522-4181-8460-71626e69ec18&k=63353

Ça veut dire que Alcan avait un "edgebook". C'est à dire une entreprise virtuelle avec un livre de compte qui échappait au fisc.
10% de ses ventes d'aluminium échappaient aux taxes.

Ça c'est en plus des concessions du gouvernement pour l'électricité.

Tout pour plaire aux actionnaires.

"Les Québécois doivent travailler plus" (Lulu Bouchard, le lucide)

Que je le rencontre pas sur un coin de rue celui-là. Sa jamabe de bois va passer un mauvais quart-d'heure!

Sacram...

5:22 p.m.  
Anonymous E. Gravel
dit :

:-))))))))) la conclusion de monsieur Zach :-)

6:05 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

J'arrive en retard. Je crois que vous avec tout dit. :-)))))))

Mais en attendant, nous savons tous que les médias, même Le Devoir, sont à la solde des financiers, entre autres les Desmarais. D'ailleurs la FTQ n'a-t-elle pas des intérêts dans ce journal?????? Serions-nous gangrenés à ce point?

Mais les géants ont souvent des pieds d'argile. Continuons à grignoter et à leur transmettre la gangrène, même s'ils ont profité des vacances de la plupart des Québécois pour essayer de passer leur affaire. Ils nous ont gangrenés, gangrenons-les.

C'est une question de survie.

6:54 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Mais en attendant, nous savons tous que les médias, même Le Devoir, sont à la solde des financiers," (Marie Mance Vallée)

Je m'en suis aussi rendu compte.
J'ai arrêté d'achetter le Devoir y'a quelques mois. Je lis quelques articles sur leur site pour y répondre des commentaires, that's it.

L'Internet regorge d'information. Malheureusement en anglais seulement, à part Le Monde Diplomatique et les bons blogues. Les journeaux "mainstream" québécois sont des futilités.

J'ai commencé un autre site. Je crois bien que celui-là sera le bon concept. Il faut faire la synthèse pour diffuser le "Big Picture". Une vue d'ensemble.

8:30 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Chanter, dit-on, rend heureux dans l'adversité. Alors, chantons ensemble, peut-être y trouvera-ton une quelconque consolation...

Ils ont partagé le Monde
Plus rien ne m'étonne
Plus rien ne m'étonne

Surtout, ne baissez pas votre garde, Messieurs et Mesdames les Métis. Vous êtes notre dernier espoir d'un Québec véritablement libre et indépendant, en communion avec ses peuples autochtones fondateurs et sa population contemporaine.

Pierre Montour

10:30 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

M. Montour,

C'est bien ce que je pense.

Nous sommes le dernier recours, le dernier droit.

Nous sommes, à mon avis, des centaines de milliers de Métis sur le territoire du Québec et qui sont reconnus à l'article 35 de la constitution canadienne. Des gens qui se réclament fièrement de leur origine sans attendre quoi que ce soit ($$$$) du gouvernement fédéral. Des gens qui ont compris que l'Approche commune les dépossédait de leur territoire même.

De grâce, n'allons pas baisser les bras. Faisons-nous entendre. Mais comment? Je crois qu'il faudrait s'allier avec les Indiens. Est-ce possible?

7:42 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Haha!
Le blogue du PQ a refusé de publier la nouvelle sur le conflit d'intérêt de Fortier-Alcan et Approche Commune!

Je savais, mais je voulais les voir le faire. Qu'ils fassent le geste.

C'es-tu possible une telle démission?

De grâce, qu'ils aient au moins la décence de retirer l'article 1 de leur programe!

Comme l'a bien dit Rodrigue Tremblay: "Démission Tranquille"!

1:04 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Ils sont tous (PQ et PLQ) plus ou moins compromis dans le dossier de l'Approche commune. Mais le traité n'est pas encore signé. Les Métis les emmerdent...avec leurs réclamations.

Allez savoir maintenant qui a reçu des prébendes pour services rendus.

L'affaire est bien plus « grosse » que nous voulons bien le voir.

3:48 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Pourquoi accepter cette concurrence déloyale pour les usines d'Alcoa? Mais surtout, pourquoi les Québécois se priveraient-ils des profits de l'exploitation de l'hydroélectricité? Additionnons les subventions des 50 dernières années à celles accordées pour les 30 à 40 prochaines années. Qu'est-ce que les Québécois auront donné? Sans faire de grands calculs, le total des dons vient rapidement annuler les milliards acquis lors de la vente actuelle de l'Alcan."

Suite de l'article:
http://www.ledevoir.com/2007/07/25/151293.html

11:09 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"Je demande donc au ministre fédéral de l’Industrie et au gouvernement fédéral d’appliquer les règles de la Loi sur Investissements Canada relative aux acquisitions étrangères, parce qu’il est loin d’être démontré qu’une telle acquisition sera à « l’avantage net du Canada », et qu’au contraire, tout indique que cette prise de contrôle étrangère aura des conséquences nettes négatives pour le Canada.

Je demande aussi au ministre du développement du Québec, responsable du ministère de l’Industrie, et au Gouvernement du Québec de s’opposer officiellement à cette acquisition étrangère auprès du Gouvernement canadien, en vertu du processus obligatoire de consultation des provinces dans le cadre de la Loi sur Investissements Canada, parce qu’elle constitue un transfert abusif de la rente économique sur les ressources hydroélectriques du Québec à des intérêts privés, dont plusieurs sont étrangers."


Le lundi 30 juillet, 2007

Il Faut S'Opposer à la Vente de l'Alcan à des Intérêts Étrangers

par Rodrigue Tremblay

Article complet ici:
http://www.thenewamericanempire.com/blog

10:26 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home