dimanche, juillet 15, 2007

Fusion Rio-Tinto—Alcan... et Approche commune. Danger ! Danger !!

De gauche à droide de ce select Club de profiteurs du parlementarisme à l'anglo-saxonne : Dick Evans (PDG d'Alcan) ; Paul Albanese (PDG Rio-Tinto) ; Yves Fortier (président d'Alcan) ; Paul Skinner (président de Rio-Tinto).

Fusion Rio–Tinto—Alcan... et Approche commune. Danger ! Danger !! l'affaire mérite d'être fouillée et discutée avec célérité

À propos de la fusion « Rio-Tinto—Alcan », voici une lettre que je viens de recevoir en catastrophe de M. Jean-Pierre Plourde, homme d'affaires du Saguenay. Si cette information s'avère comme je le redoute déjà, comprenez bien que les Métis de la Boréalie, le peuple du Saguenay–Lac-Saint-Jean et les travailleurs de l'Alcan au Québec ont tout à craindre pour la suite des événements. Si vous aviez espéré être déjà morts, détrompez-vous ce n'était encore qu'un mauvais rêve. Le cauchemar de notre mort lente se poursuit !!!

À ceux et celles qui parcourent ce blogue de commenter et d'éprouver cette information de dernière heure qui m'apparaît cruciale sinon vitale.

Akakia


Bonjour M. Bouchard;
Vous avez appris comme moi par la radio que l'Alcan a été achetée...

Ce que l'on sait beaucoup moins, c'est que M. Yves Fortier, président du conseil d'Alcan qui a parlé cette semaine à la radio, est le même monsieur, nommé par M. Charest pour nous représenter, est le chef négociateur dans l'Approche commune en notre nom.

Hors la langue, ce monsieur n'a aucune affinité avec nous...

Pour un CV impressionnant de ce Monsieur, tapez son nom sur le moteur de recherche google, vous allez tombez dessus dès la première page.

Vous y apprendrez que ce monsieur était important dans le conseil pour l'unité canadienne, chez Bell, Université McGill, et bien d'autres choses encore qui ont rien a voir avec nous...

Comme conflit d'intérêt, c'est dur à battre, c'est cela être juge et parti !

J'ose espérer que ces quelques donnés additionnelles vous seront utiles !

Ou peut-être le saviez vous déjà ?

On est dans une vrai République de banane.

Je suis persuadé que nos enfants, et, les enfants de nos enfants seront très sévères envers nous!

Bienvenu en Palestine d'Amérique...

Nous assistons, impuissant, à la suite de la conquête et la fin de la bataille des Plaines d'Abraham.

Confirmez la réception du message et si vous connaissiez cette donnée!

Jean-Pierre Plourde


Pour correspondre avec l'auteur de la lettre, Jean-Pierre Plourde, voir les adresses de son site et de son e-mail :
< saglacweb.com >
< saglac@gmail.com>

44 Comments:

Anonymous Esther Gravel
dit :

&&&&&&
&&&&&&
Oh la la! Ça sent plus que mauvais. Un réel conflit d'intérêt où je ne m'y connais pas du tout. Ces beaux sourires sur la photo, sont des sourires de têtes à deux faces. Côté pile ils empilent et sont morts de rire, côté face, ils achètent la paix, la paix des braves et se frottent les mains de leur bon coup, un coup vicieux en bas de la ceinture... en manquant carrément de respect envers la nation canadienne-française et en primes envers toutes les nations qui composent la société québécoise. Qui sont les gagnants? Les actionnaires point à la ligne. Merde! J'espère qu'on ne se laissera pas ridiculiser ainsi longtemps et que quelqu'un va réagir!

9:50 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Tiré du site officiel du Gouv. canadien.
LE GOUVERNEMENT DU CANADA FÉLICITE M. CARL NEPTON ET M. YVES FORTIER POUR LEUR NOMINATION RESPECTIVE AUX POSTES DE NÉGOCIATEUR EN CHEF
Depuis sa nomination, le 26 octobre 2005, le négociateur fédéral en chef, M. Gilles Thériault, s’est rendu au Saguenay-Lac-St-Jean et sur la Côte-Nord pour rencontrer les chefs et visiter les communautés innues du Québec. « Je suis très enthousiaste à l’idée de travailler en collaboration avec MM. Nepton et Yves Fortier (négociateur pour le gouvernement du Québec). J’aspire à conclure une entente finale avec les Innus et le gouvernement du Québec dans les meilleurs délais, en tenant compte des intérêts des tierces parties concernées par les négociations.», d’affirmer M. Thériault.
------
Quand on sait aditionner 1+1=2 on comprend que M. Fortier sait compter (pour le bien-être des actionnaires. HBC (La compagnie de la Baie d'Hudson) est aussi passée à la moulinette sous les hospices de M. Fortier et compagnie. On connaît le connaît le modus vivandi et maintenant le motus operandi... Du grand art!

10:15 a.m.  
Anonymous Russel-Aurore
dit :

Ce qui prime pour l'heure, c'est de vérifier si ce M. Yves Fortie est bel et bien le même personnage qui se retrouve sur les deux ententes : entendons celle de l'Approche commune, et celle de l'Alcan-Tinto ???

Russel-A.

10:20 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

J'ai utilisé à dessein le mot "motus" (pour motus et bouche cousue) dans l'expression modus operandi, car il y a bien des petits secrets dans cette transaction, on s'en doute. C'est le nouveau modus operandi à la sauce capitaliste.

10:24 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Je suis sans voix.

S'il est le même personnage, c'est effarant!

10:25 a.m.  
Anonymous Russel-Aurore
dit :

Voici ce que l'on retrouve dans Google. Mais je suis encore dubitatif ! C'est trop gros. Je redemande à nos lecteurs de vérifier pour dissiper tout doute.

Russel

Négociation territoriale globale avec les Innus
Le ministre Geoffrey Kelley présente le nouveau négociateur du Québec

Québec, le 16 février 2006 – Le ministre délégué aux Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley, a annoncé officiellement aujourd’hui la nomination de Me L. Yves Fortier, ancien ambassadeur et représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies, au poste de négociateur pour le gouvernement du Québec dans le dossier de la négociation territoriale globale avec les Innus. Me Fortier dirigera l’équipe de négociation du Québec et sera assisté de Me Jean G. Bertrand, tous deux membres du cabinet d’avocats Ogilvy Renault.

Au cours d’une rencontre qui a eu lieu ce matin à Québec en présence de l’équipe de négociation et de chefs innus, le ministre Kelley s’est dit fier que Me Fortier ait accepté de relever ce défi d’envergure. « Je suis persuadé que son talent reconnu internationalement en matière d’arbitrage des questions territoriales et que son expérience de négociateur auprès des Autochtones favoriseront l’avancement des pourparlers avec les Innus. Par cette nomination, le gouvernement du Québec respecte son engagement de relancer la négociation et réaffirme sa volonté de conclure une entente satisfaisante pour toutes les parties », a tenu à préciser le ministre.

Au cours de son mandat, Me Fortier travaillera conjointement avec les négociateurs du gouvernement du Canada et ceux des communautés innues afin de conclure une entente notamment en matière de territoire. « Cette négociation dure depuis près de 25 ans. Je pense que la conclusion d’un traité final implique une démarche étape par étape. Le règlement de la question du territoire constitue l’une de ces étapes et je suis convaincu que nous pourrons nous entendre. Je veux également ajouter que l’Entente de principe d’ordre général touche non seulement les Innus, mais aussi les populations des régions concernées. Elle a donc des implications sociales et économiques importantes et je m’engage personnellement à prendre en considération le point de vue de ces régions », a indiqué Me Fortier.

En mars 2004, les gouvernements du Québec et du Canada, ainsi que les premières nations de Mamuitun et de Nutashkuan ont signé l’Entente de principe d’ordre général engageant les parties dans un processus de négociation visant à conclure un traité. Ce dernier favorisera le développement des communautés autochtones ainsi que celui des régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord. Mentionnons que la négociation devrait reprendre incessamment.

M. Kelley a tenu à mentionner que, depuis avril 2003, le Québec s’est donné pour priorité d’accompagner les Autochtones dans leur développement et de poursuivre les négociations entreprises avec eux. « En nommant Me Fortier à la tête de notre équipe de négociation dans ce dossier, nous voulons envoyer un signal sans équivoque. Je suis déterminé à faire avancer la relation que nous entretenons avec les Autochtones et à conclure des partenariats sur lesquels les générations futures pourront s’appuyer pour bâtir le Québec de demain », a conclu le ministre.

10:32 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Je me suis rendue sur le site de Ogilvy Renault et d'après la photo et le cv, il semble que ce soit le même individu.

Il a été dans le dossier des Cris et à l'Alcan.

Et le nom est le même soit L.Yves Fortier.


http://www.ogilvyrenault.com/fr/OurPeople/ProfessionalBio.aspx?id=253

10:39 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Comme madame Marie-Mance Vallée, j'ai vérifié auprès de quelques sites web (5 pour ma part). J'ai bien l'impression que Yves Fortier et L Yves Fortier sont la même personne.

11:00 a.m.  
Anonymous Russel-Aurore
dit :

Je ne suis pas satisfait. Je doute encore ! Poursuivez ce travail de recherche s.v.p. Cela fera d'une pierre deux coups : pour un, nous en profitons pour nous familiariser avec les gros titres d'un dossier fort complexe ; pour deux, nous nous assurons que ce que nous dirons dans les jours suivants seront en fonction de la réalité et non pas d'une erreur de prénoms. Ce serait trop bête.

Ne jamais oublier que la politique est la manière qu'ont les humains d'intervenir dans leur présent et d'influencer le cours de leur histoire en fonction de la connaissance qu'ils ont de la réalité. Nos gouvernements et ceux qui les manipulent travestissent la réalité de manière concertée et la modèle ainsi en notre défaveur. Ne jouons pas ce jeu et creusons creusons jusqu'à ce que tous doutes soient dissipés.

Merci de nous aider à éprouver nos certitudes.

Russel-A.

11:43 a.m.  
Anonymous Russel-Aurore
dit :

Quelqu'un peut-il nous identifier les quatre personnes dont la photo est publiée à la une de tous les journaux de la présente chronique ?

Russel-A.

11:45 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Voici les Noms de ces personnes.

Les PDG d'Alcan et de Rio Tinto, Dick Evans et Paul Albanese ainsi que les présidents du conseil des deux entreprises, Yves Fortier et Paul Skinner.

Michelle

1:08 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

J'ai vérifié et revérifié, et c'est bien la même personne!

C'est Louis Yves Fortier.

L. Yves Fortier pour Ogylvie, mais Yves Fortier pour Alcan dans les journeaux cette semaine.

Président du CA d'entreprises privées qui exploitent les ressources et Négociateur en Chef de l'État pour ces même ressources!

Sh....!

Cette information va faire du voyage, je garanti!

1:37 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Extrait du site des débats à l'Assemblée nationale.

Au 6e paragraphe, il y est bien question de Ogilvy Renault. Et L.Yves Fortier appartient à ce bureau.

**********************

M. Ferland: ...bon, la nomination de deux négociateurs, M. Fortier et M. Bertrand, dont le mandat débutait le 18 janvier 2006 et jusqu'au 30 juin 2007, donc est presqu'à la fin. Mais je vois les montants ici: 880 920 $, rémunération. Est-ce que vous pouvez nous expliquer un peu? J'imagine ce n'est pas la rémunération des deux négociateurs ou... pour un contrat d'un an et demi?

M. Pelletier (Chapleau): Mme la Présidente, il s'agit effectivement de la rémunération des deux négociateurs et dans le fond de leur équipe dans leur bureau d'avocats pour la négociation concernant les Innus sur une période d'un an et demi.

L'idée est la suivante. C'est qu'à la suite de la signature de l'entente de principe d'ordre général nous avons vu évidemment le chef de Betsiamites opter pour la voie judiciaire bien qu'il eut signé l'entente de principe d'ordre général, ce qui a causé, dans certaines des communautés signataires, un certain émoi. La peur d'abord que les négociations n'aboutissent jamais et également, je dirais, l'instabilité, dans tout contexte de négociation, reliée au fait qu'un partenaire important se retirait de la table de négociation pour opter pour la voie de la judiciarisation.

Dans ce contexte-là, le gouvernement du Québec a voulu avoir recours à des négociateurs très chevronnés et très reconnus, comme c'est le cas pour M. Yves Fortier, qui est un négociateur renommé sur le plan international, pour redonner vie aux négociations et redonner confiance aux communautés innues par rapport à la voie de la négociation elle-même. Et donc, nous sommes au stade effectivement où nous examinons très attentivement la possibilité non seulement de continuer les négociations aux trois tables de négociation qui existent en ce moment avec huit des neuf communautés innues, mais également d'activer les négociations en ce qui concerne la table Mamuitun. Donc, nous pensons avoir franchi, si je peux dire, cette étape d'instabilité et de l'avoir passée, cette étape-là, et de pouvoir maintenant espérer non seulement continuer les négociations, mais même les accélérer.

La Présidente (Mme Thériault): Merci, M. le ministre. M. le député.

M. Ferland: Merci, Mme la Présidente. Tout à fait. On reconnaît, nous, de notre côté-ci, les compétences des deux négociateurs, là. Je pense que ça fait... De notre côté, ça ne fait aucun doute là-dessus. Donc, je comprends que le montant alloué, il y a une partie qui est allée en frais juridiques, et ces choses-là. C'est ça qu'on doit comprendre...

M. Pelletier (Chapleau): La somme d'argent que vous voyez est la somme d'argent que nous avons payée à la firme Ogilvy Renault pour l'ensemble des services qu'on a demandés donc de la part de cette firme et en particulier de M. Bertrand et de M. Fortier en ce qui concerne les négociations avec les Innus.

La Présidente (Mme Thériault): Merci, M. le ministre. M. le député.

M. Ferland: O.K. Merci, Mme la Présidente. Toujours dans le même sujet à ce moment-là parce qu'on connaît un peu les... on sait aussi les inquiétudes, là. Vous avez parlé de Betsiamites, de M. Raphaël Picard. On connaît un peu la... On connaît l'histoire même du début des négos ou de la mise en place des négos de l'approche commune. Ça fait quand même un bout. Et, là, il y a eu des nouveaux négociateurs. Mais où on en est rendus exactement présentement dans ces négos-là et de quelle façon ça avance?

Quand je parle d'inquiétude, c'est évident que ça amène de l'inquiétude pour l'ensemble de la population dans ces collectivités-là. De un, à ne pas savoir qu'est-ce qui se négocie. Puis on entend toutes sortes de choses. Donc, un peu pour rassurer ce monde-là, où c'est rendu? Où on en est, justement?

La Présidente (Mme Thériault): M. le ministre.

1:48 p.m.  
Anonymous Russel-Aurore
dit :

Va pour l'Alcan et Ogilvy Renaud. Mais est-ce bien le même qui travaille dans le dossier de l'Approche commune ?

Russel-A.

1:54 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Ce que Rio Tinto veut, ce n'est pas tant Alcan la productrice d'alluminium, mais Alcan la productrice d'électricité!

Ce sont les barrages du Saguenay Lac St-Jean qu'elle veut et qu'elle achète!

Et les concessions hydroélectriques qui viennent avec!

2:06 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Bonjour ! si vous regardez ce lien ,je ne reconnais pas le même gars ,d,apres moi ce ne sont pas les mêmes personnes.

http://images.google.ca/imgres?imgurl=http://www.forum.umontreal.ca/numeros/1999-2000/Forum99-11-22/photos/Fortier.jpg&imgrefurl=http://www.forum.umontreal.ca/numeros/1999-2000/Forum99-11-22/article07.html&h=260&w=176&sz=6&hl=fr&start=2&tbnid=Z1EEqP2I9MVptM:&tbnh=112&tbnw=76&prev=/images%3Fq%3DYves%2BFortier%26gbv%3D2%26svnum%3D10%26hl%3Dfr%26sa%3DG

Michelle

2:28 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Sur le site d'Ogylvie:

"En juillet 1988, M. Fortier a été nommé ambassadeur et représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies"

Sur le site de L'Observatoire des Médias: Article sur l'Approche Commune
http://omq.blogspot.com/2006/03/vivre-libre-ou-disparatre.html
:

"Il (Charest)engage M. Yves Fortier, un ancien ambassadeur du Canada à l’ONU et un serviteur de l’État Fédéral pour compléter les négociations en notre nom;"

2:30 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Quelqu'un connaît-il les clauses de l'entente entre le gouvernement du Québec et l'Alcan l'an passé?????

Qu'en est-il du 35 ans???? 35 ans c'est vite passé...

Qu'adviendra-t-il ensuite?????

Serons-nous sous la botte des Grands Colonisateurs?????

Quand ils auront mis à raison, étêté, émasculé les Bleuets, i.e. les Métis et les Canadiens français du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce sera facile de passer au hache-viande le reste du Québec.

Le plan est machiavélique.

2:31 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Veuillez m,excusez je me suis tromper de lien le voici.

http://www.forum.umontreal.ca/numeros/1999-2000/Forum99-11-22/article07.html

Michelle

2:33 p.m.  
Anonymous russel-Aurore
dit :

Qui est- qui ? Voilà la question

2:36 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Il y aurait deux Yves Fortier qui travailleraient chez Ogilvy Renault?

Je donne ma langue au chat.

Enfin, je vous comprends d'être prudent, ce sont des gens extrêmement dangereux.

2:38 p.m.  
Anonymous Russel-aurore
dit :

Voilà pourquoi il faut toujours creuser jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de doute possible. Pour l'heure, devant l'imprécision, j'ai retiré ma dernière fenêtre et l'ai placée en attente.

À vous de poursuivre vos recherches. Il faut ÊTRE CERTAINS ou ne rien dire.

Russel

2:42 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Il n'y a quand même pas eu deux ambassadeurs canadiens à l'ONU s'appellant Yves Fortier!

Dans toutes les références pour Ogylvie et Approche Commune, il est ambassadeur à l'ONU.

2:47 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

J'ai placer les deux photos sur mon site M.Russel et je continuerai de travailler dessus.

Pour venir a bout de savoir comme vous dites Qui est Qui ??

Michelle

2:48 p.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Voici ce qu'on peut lire entre autres sur le site des Affaires étrangères et Commerce international Canada.
Au bas de la biographie, on y dit que le sieur Fortier a été négociateur pour le gouv. du Québec auprès de la nation crie

N.B.: Parfois on met le "L" pour Louis Yves parfois non, on l'appelle carrément Monsieur Yves Fortier...

"M. L. Yves Fortier
Yves Fortier, ancien ambassadeur et représentant permanent du Canada à l'ONU, a prononcé la Conférence commémorative O.D. Skelton, qui s'est tenue à l'Université McGill, à Montréal, le 6 mars 1996. Le diplomate fait remarquer que le cinquantenaire l'Organisation des Nations Unies, créée en 1945, a été accueilli de façon mitigée en raison des critiques qui entourent l'ONU à l'heure actuelle.

Nombreux sont ceux qui croient qu'elle doit être restructurée et revitalisée, négligeant de mentionner ses réalisations et le travail vital qu'elle accomplit. Selon Yves Fortier, l'imperfection de l'ONU tient au fait qu'elle est une institution animée par des êtres humains. Son discours examine le passé, le présent et l'avenir des Nations Unies et mesure l'importance que l'organisation revêt pour le Canada. L'ex-ambassadeur met en relief les échecs et les réalisations passés de l'ONU et explique pourquoi le Canada y reste attaché malgré les problèmes auxquels elle fait face.

Selon Yves Fortier, la présence active du Canada aux Nations Unies a fait contrepoids à sa dépendance envers les États-Unis dans le domaine des affaires internationales. Il croit que l'ONU a favorisé les échanges commerciaux et la croissance économique du Canada, sa participation à d'autres organisations internationales et, surtout, le développement du pouvoir et de l'influence du Canada sur la scène internationale. Par ailleurs, l'apport du Canada à l'ONU a permis d'accroître l'efficacité de cette dernière. Le diplomate ajoute qu'il faut maintenir les Nations Unies, car les gouvernements n'ont plus la capacité de régler tous les problèmes qui se posent dans les affaires nationales et internationales.

Biographie de L. Yves Fortier
Yves Fortier est né à Québec en 1935. II a obtenu son B. A. à l'Université de Montréal en 1955, son B. C. L. à l'Université McGill en 1958 et son B. Litt. de l'Université d'Oxford en 1960. En 1961, il a été admis au barreau du Québec. Au cours de sa brillante carrière juridique, M. Fortier a plaidé des affaires importantes devant des tribunaux canadiens et étrangers ainsi que des groupes d'arbitrage. De 1984 à 1989, il a été membre de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye. Il a représenté le Canada dans des différends sur les frontières maritimes avec les États-Unis (1984) et avec la France (1991). En tant que négociateur en chef du Canada, il s'est aussi occupé de la question des pêches concernant ces deux pays. Il a été l'avocat de nombreuses commissions royales et commissions d'enquête au Canada, ainsi que négociateur pour le gouvernement du Québec auprès de la nation crie.

2:57 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Vous voulez une bonne preuve que c'est le même?
Je vais même vous dire combien il est payé pour le faire:

"M. Ferland: ...bon, la nomination de deux négociateurs, M. Fortier et M. Bertrand, dont le mandat débutait le 18 janvier 2006 et jusqu'au 30 juin 2007, donc est presqu'à la fin. Mais je vois les montants ici: 880 920 $, rémunération. Est-ce que vous pouvez nous expliquer un peu? J'imagine ce n'est pas la rémunération des deux négociateurs ou... pour un contrat d'un an et demi?"

"M. Pelletier (Chapleau): Mme la Présidente, il s'agit effectivement de la rémunération des deux négociateurs et dans le fond de leur équipe dans leur bureau d'avocats pour la négociation concernant les Innus sur une période d'un an et demi."

"M. Pelletier (Chapleau): La somme d'argent que vous voyez est la somme d'argent que nous avons payée à la firme Ogilvy Renault pour l'ensemble des services qu'on a demandés donc de la part de cette firme et en particulier de M. Bertrand et de M. Fortier en ce qui concerne les négociations avec les Innus."

Lisez vous-même :

http://www.assnat.qc.ca/fra/38Legislature1/DEBATS/epreuve/ci/070615/1630.htm

3:32 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Vous pouvez vérifier sur le site d'Ogilvy.

Il n'y a qu'un seul Yves Fortier.

Le patron.

3:38 p.m.  
Anonymous Russel-aurore
dit :

Que le vrai Yves Fortier se lève !

Il nous faudra, dès demain matin, le demander directement à Ogilvy Renaud. Le premier qui a l'information, nous fournit le verbatim du commentaire donné par la firme.

Il aura droit à nos hommages...

Russel-A.

3:48 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Je viens d'écrire a la secrétaire de M.Ogilvy ont verras bien ce que cela donneras. Qui ne s,essaie pas nas rien , aussitôt que j,ai une réponse ou pas je vous le dirai.

Bye Michelle

4:18 p.m.  
Anonymous Richard Harvey
dit :

Peu importe Fortier l'un ou encore l'un et l'autre. Les grands bandits de notre époquene sont jamais seuls. Les monopoles confirement cela. Ça n'est effectivement pas l'aluminium qui intéresse tinto et le Monopole mais les ressources énergétiques et minières ( diamants entre autre)que recèle nos territoires et la proximité de ces territoire avec le passage de l'arctique qui deviendra bientôt une clé maîtresse en matière de transport comme l'a été dans le siècle dernier et encore aujourd'hui, le canal de Panama. Le banditisme la mafia et les grands financiers du monde réunis aux mêmes tripots...c'est dans l'ordre des choses.

Et je vais vous dire en plus que les Québécois et les boomers s'en torchent que Fortier soit maître et valet dans l'Approche commune dans le secteur minier et dans la diplomatie. Quand bien même on crierait à mourir. Ce qu'ils veulent c'est l'assurance à n'importe quel prix de la jouissance de leur fonds de pension qu'ils ont volé aux autres générations ( ceux qui les ont précédés bien plus que ceux qui les suivent) et la certitude de pouvoir soigner leurs verrues à moindre coûts. Ce que le Monopole n'a aucune peine à "assumer". Alors goodbye le territoire...et tous ceux qui veulent mourir avec! VENDU!

4:28 p.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

Si l'on ouvre les yeux un petit peu plus grand.

Regardons l'avenir et quels avantages on donne à Alcan-Rio...

Projetons l'avenir de la pénurie d'eau potable planétaire d'ici vingt à cinquante ans.

Les Québécois auront liquider leur droit d'intervention et perdent un role de leader mondial dans le pétrole de demain, l'eau, la richesse de nos descendants.

Le droit d'intervention des québécois expropriés n'aura plus aucun poids, par l'approche commune nous renonçons au titre de nationalité Québécoise. Sans territoire, aucune souveraineté possible, voir la définition de souveraineté dans votre larousse et mon texte sur saglacweb.com, vivre libre ou disparaître, nous devenons les Arméniens d'Amérique ou d'autres Acadiens. On ne peut-être souverain que sur un territoire!

Après la signature finale de l'approche commune nous ne serons plus des Québécois mais une minorité canadienne indifférentiée.

Alcan-Rio sera en position de faire des affaires d'or avec l'électricité et... de (l'eau), le pétrole de demain, qui sort de ses barrages.
Le plus beau, elle n'aura plus besoin de nous demander notre avis...
Les Ontariens profitent déjà des avantages de l'approche commune, ils investissent massivement dans les éoliennes sur nos territoires avec l'accord de nos dirigeants fédéraliste à la Chares, il nous restera peu de chose;

Plus grave encore, sans le contrôle de nos territoires, notre joyaux Québécois, Hydro-Québec sera sur la corde raide et sujette à nationalisation autochtones. Il en ira de même pour tout actif pouvant actuellement nous appartenir.

Pour une connaissance accélérée de notre histoire, lisez les petits volumes de Normand Lester, le livre noir du Canada anglais, au moins le premier tome, vous comprendrez toute la dynamique de ce qui se passe présentement... Rien n'a changé.

Le Canada nous fait la guerre, Charle Guité, commission Gommery.

Mon estimation des dépenses générés par le fédérale pour battre le référendum de 1995 approche le milliard de dollars...
On est loin de la prévision du 5 millions pour le oui et du 5 millions pour le nom.

Imaginez, la partie des commandites
payée par le fédéral à la seule firme Malcom, une des nombreuses firmes ayant reçue des commandites s'élève à $41 millions (Le Quotidien, samedi 14 juillet 2007, page 25. Sans oublier les milliers de billets d'avion, de train, d'autobus et autre qu'on ne manquera pas mettre sur notre ardoise... et bien d'autres choses encore.

La stratégie fédérale et de son ami M. Charest de saturer Montréal d'immigrants doit-être contrer immédiatement. Cette stratégie est suicidaire et amplifiée par la désinformation concernant la stratiégie qu'il faut fermer les régions, Aucun pays sain au monde n'oserait dire de telles conneries.

Réveillez-vous... il faut sortir la tête du sable...

Consultez mon site saglacweb.com pour d'autres informations. Si vous croyez que j'en met trop, c'est que vous n'avez pas consulté les références qui vont avec les textes.


Jean-Pierre Plourde
saglac@gmail.com
saglacweb.com

5:09 p.m.  
Anonymous russel-aurore
dit :

Ceux qui parcourent ce blogue sont en démarche et restent éveillé. Ce sont tous les autres qui lisent les journaux sans se questionner sur la véracité des salades qu'on l'eur fournit au quotidien qui dorment au gaz.

Cela dit, nous sommes toujours en manque d'une information que j'estime aussi essentielle que compromettante. Il nous faut la réponse d'ici demain.

Il faut demander à qui de droit.

Russel-A.

5:36 p.m.  
Anonymous russel-aurore
dit :

D'où l'importance cruciale de dissiper ce caractère d'ubiquité et de duplicité des multis-exploiteurs du Québec, des peuples fondateurs et des communautés ethno-cultuelles qui en forment la nation.

Russel-A.

6:58 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Ce ne peut qu'être le même homme, Russel.

Dans ta dernière fenêtre que tu as retirée, il était mention que Yves Fortier était négociateur pour Londres et boursier de Rhodes.

Nous sommes dans les mines. Je vous ai déjà parler du cartel De Beers qui est entrain d'achetter toutes les mines.

Rhodes est le fondateur de De Beers.

Il est considéré comme le plus grand colonialiste britannique.
Il y avait même un pays d'Afrique à son nom: la Rhodésie!

Tant de coincidences sont impossibles.

9:59 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Sans preuve, il n'y rien qui vaille. Nous sommes toujours dans l'expectative. J'entends avoir une réponse ferme et définitive demain. Je vais appeler M. Fortier en personne.

Russel-A.

10:06 p.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Pour les noctambules :-)
Voici le site du Journal des débats de la 37ème législature où il est question du talent de M. Louis Yves Fortier alias Yves Fortier. J'ai enregistré le fichier en.doc Allez ensuite aux pages 7, 8, 15, 16, 45, 47, 51, 53 et 54.

http://www.assnat.qc.ca/fra/37Legislature2/DEBATS/journal/ci/060508.htm

10:34 p.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

Oups... je ne sais comment mon copié collé a fonctionné, mais le .htm devant apparaître à la fin ne s'est pas inscrit.

http://www.assnat.qc.ca/fra/37Legislature2/DEBATS/journal/ci/060508.htm

pages 7, 8, 15, 16, 45, 47, 51, 53 et 54

E. G.

10:40 p.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

:-) Je ris car je me rends compte que j'ai mis un lien avec le journal des débats de la 37ème législature, et Zach Gebello a mis le lien avec celui de la 38ème législature.

Donc M. Gebello est plus à jour que moi :-) Je m'excuse pour la redondance... St-Thomas a mis le doigt dans la plaie...

10:53 p.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

Les Esther, Marie, zach et Russel/Aurore, lachez pas... vous faites du beau travail, il y a une opinion publique à informer dès demain matin... A vous voir aller, je me sens beaucoup moins seul.

J'admire votre travail, continuez;

Le Canada et M. Fortier ont fait une grave erreur. C'est maintenant qu'il faut corriger les notres et remettre les pendules à l'heure, il est moins une minute avant la fermeture du couvercle sur nos aspirations!

Le chat est sorti du sac.

Le Québec aura besoin d'appuis internationaux pour se sortir de là.
Il faut trouver le moyen de convaincre la majorité des Québécois d'appuyer la démarche... pour l'obtenir.

Peut-être suis-je déjà rendu trop loin...

Autres sujets connexes:

Je suis d'avis que le commentaire raciste et insultant pour notre peuple de Robin William était commandité. Il faut boycotter ses films. Imaginez que ce monsieur défendait les faibles et orphelins dans Peter Pan. Ses commentaires à notre sujet sont disgracieux et indignes. Quel belle leçon si on réussissait à convaincre tous les Québécois de se priver de ses films. Pensez-y, cela fait partie de ma façon de voir "l'approche commune", la notre, aussi appelée sollidarité.

Voici quelques trucs qui ne coûtent rien:
Si tout le monde fait ce que je vous suggère ci-bas, ça ne peut qu'avoir un grand impact et améliorer le comportement marketing des multinationales.

1. Pour ceux qui aimeraient protester sans effort contre les politiques canadiennes, collez vos timbres postes à l'envers sur vos enveloppes. Imaginez vous, recevoir la moitié de votre courrier avec le timbre à l'envers, vous saurez que vous n'êtes plus tout seul.

2. Lorsque vous recevez une commandite postal non sollicitée, comme cartes de crédit, banque ou autres, avec une enveloppe de retour, ne la jetez plus, ouvrez-là, récupérez l'enveloppe de retour pré-affranchie, collez le rabat et postez-là avec rien à l'intérieur en signe de protestation, la compagnie qui vous l'a envoyé sera pénalisée de 52 sous pour vous avoir importuné. Multipliez ce petit montant par trois cent milles ou un million et ils vont comprendre sans autres protestations. Vous allez faire leur éducation en politesse.
3. Lorsque vous recevez un appel pour un sondage sur les heures de repas, raccrochez, c'est aussi polie que de se faire déranger à des heures impossibles. Idem pour les vendeurs du temples...

Si vous avez d'autres trucs qui ne coûtent rien et qui peuvent-être utiles, faites les savoirs sur mon courriel saglac@gmail.com

M. Bouchard, je m'excuse pour ces quelques commentaires, mais les changement majeures commencent souvent par des petits gestes anodins.

Merci de m'avoir lu.

Jean-Pierre Plourde, BSA
saglac@gmail.com

12:14 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

M. Plourde,

Je ne savais pas Robin Williams. Je viens de lire ceci dans Canoe.com. C'était un acteur que j'aimais. I think he's going to be on my black list from now on... Voici ce qu'on peut y lire
"À quelques jours de la Fête nationale, Robin Williams s'est payé la tête des souverainistes québécois.

«Si vous allez au Canada, il n'y a qu'une province où tous les francophones sont regroupés.

C'est une bonne idée parce que de cette façon, ils peuvent tous chialer (il prend un accent français): That's crazy, fuck you, on ne veut pas être ici, on veut se séparer du pays, mais on veut garder le cash.

C'est comme si un étudiant disait: Je ne veux plus être avec ma famille, mais continuez à m'envoyer du cash», ironise Robin Williams pendant que la salle de conférence croule de rire, etc... "

J'ai bien aimé :-) aussi votre suggestion de retourner des enveloppes-réponses de publicité postale, ce n'est pas suffisant comme geste de solidarité, mais c'est un petit geste qui pourrait leur faire les pieds si on est des centaines voire des milliers à le faire... car ils nous innondent (pensez à Citybank avec leurs sempiternelles offres de cash...

Eh oui, il est grand temps qu'on brasse un peu dans la cabane, qu'on dise clairement "Assez, c'est assez!" Vous avez fini de vous payer notre tête et tout le pays aussi.

7:27 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"That's crazy, fuck you, on ne veut pas être ici, on veut se séparer du pays, mais on veut garder le cash."(Williams)

En fait, il décrit parfaitement le PQ.

Ceux qui veulent le cash d'Ottawa sont les fédéralistes et non les indépendantistes.

Il a raison Williams.
Le PQ parle des deux côté de la bouche.

C'est pourquoi nous sommes dans cette situation catastrophique actuellement.

8:50 a.m.  
Anonymous Esther Gravel
dit :

je viens d'envoyer un email aux bureaux d'Ogilvy-Renault de Québec et de Montréal. Je me demande bien si quelqu'un de leurs boîtes va répondre... A voir. Voici le contenu de ce email.

Saint-Félicien, le 16 juillet 2007


Par la présente, j’aimerais que me fut confirmée par votre bureau et ce, pour éviter toute confusion dans l’esprit des gens, que Me Louis Yves Fortier (parfois nommé dans les sites Web, M. Yves Fortier) qui a agi ces dernières années comme négociateur pour le gouvernement du Québec auprès des nations innue et crie entre autres, pour l’approche commune est bien le même Me Louis Yves Fortier, président du conseil d’administration d’Alcan dont les journaux ont fait grand état de la nouvelle de l’achat par Rio Tinto.

Vous remerciant pour cette information, que je réclame à titre de simple citoyenne du Québec, je vous prie de recevoir mes meilleures salutations.

Merci.

Esther Gravel
(mon adresse suivait mon nom)

9:00 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

C'est écrit sur le site d'Ogilvy que Fortier est Président du CA d'Alcan.

En attendant la réponse, une bonne nouvelle:

"Saguenay -- Un jeu pour enfants conçu par une Saguenéenne a été primé récemment par un magazine spécialisé américain.

Le périodique Creative Child a décerné le titre de jeu de l'année, dans la catégorie des jeux de stratégie pour les enfants, à Métamorfo, créé par la Chicoutimienne Raymonde Gagnon. Ce jeu de dames pour les 4 à 8 ans a été inventé par l'enseignante de maternelle en travaillant avec ses élèves. Jusqu'à maintenant, il a été vendu à plus de 10 000 exemplaires dans différents magasins."

http://www.ledevoir.com/2007/07/16/150510.html

9:45 a.m.  
Blogger Jean-Pierre Plourde
dit :

On a tout fait cela pour retourner au point de départ, porteur d'eau!

Yves Fortier, il s'agissait d'un secret de polichinelle;

Tout un coup d'épé dans l'eau!

Le peuple est tenu dans l'ignorance et il le restera...

Pour la démocratie au Canada on repassera...

Nous sommes vraiment l'équivalent des kurdes en Amérique après tout.

Notre étranglement sera économique, on le sait maintenant en parallèle avec un génocide culturel planifié.

L'article de l'économiste Léo-Paul Lauzon qui suit sur la vente des actifs québécois est très a propos...

Maintenant que tu as développé le territoire et cumulé des richesses, tire-toi mon ti-cul, déménage, retourne dans ta niche.

C'est quoi déjà, la démocratie!

Vaut-il vraiment la peine de se faire tuer pour elle après tout?

Jean-Pierre Plourde...
saglac@gmail.com

3:39 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home