mardi, juillet 18, 2006

Apprendre à tuer n'apprend pas à vivre !...

Après le camp de concentration créé par l'État d'Israël autour de Gaza, voilà que l'armée du peuple élu tourne ses canons vers le Liban qui n'en demandait pas tant. Avant-hier, c'était une famille palestinienne des territoires occupés, aujourd'hui c'est une famille canadienne d'origine libanaise (huit humains en tout, homme, femme, enfants) assassinée par les plus beaux et les plus rugissants chars d'assaut de la planète, ceux de l'État hébreux.

Vous avez entendu la déclaration totalement inepte du premier ministre canadien, le très honorable Stephen Harper, au Sommet du G8, à Saint-Petersbourg ? « Modérés » les attaques ?! Vous avez vu l'arrogance de ce général de l'armée israélienne ratiocinant devant les caméras du monde qu'il n'en n'avait rien à cirer des demandes de modération de la pusillanime Onu ?! Je le conçois, je ne suis pas un exégète de l'histoire de cette boucherie signée Ehud Olmert (nom singulier pour un tyran !). Mais n'est-ce pas justement l'ONU qui a permis à Israël, en 1948, l'année de ma naissance, de sortir du limon de la terre à partir de l'une des plus belles portions de la Palestine ?

Et il faudrait qu'on se taise... parce que, aujourd'hui, la persécution vient d'Israël ?! Peut-être suis-je un peu gauche et naïf de le dire, mais, la vie m'ayant fait sensible à la souffrance humaine, je suis, en toutes circonstances, du côté de celui qui la subit et davantage quand elle est créée par la brutalité des hommes. Si apprendre à tuer n'apprend pas à mourir, comme sut si bien l'écrire Chateaubriand en écorchant de sa plume la stèle de Napoléon Bonaparte, je suis éminemment d'avis que ce n'est pas parce qu'on a été martyrisé un jour qu'on peut se permettre de martyriser à notre tour le jour d'après.

Honte à Israël ! Honte aux États-Unis et au Canada !!! qui ont oublié ce que veulent dire les mots compassion, générosité, humanité...

Akakia

1 Comments:

Anonymous Gervais Villeneuve
dit :

Je suis choqué par toute cette affaire. Les commentaires d'un Harper dépassé par les événements et le cynisme d'un Bush qui vomit sa vision de cette guerre me révoltent. Il faut voir ces photos de famille qui nous montrent les victimes pour se demander quel dieu peut commander une telle barbarie? Quand je pense qu'ici, on s'offense pour un chien brutalisé ou un chat abandonné. Bien sûr, c'est triste de voir des animaux délaissés, mais combien est gênante cette situation au Liban pour toute l'humanité.

Le syndrome de l'adulte agresseur qui plaide son innoncence en invoquant qu'il a été lui-même victime dans le passé m'a toujours questionné. Quand on a été victime, on doit savoir la souffrance que cela éveille. Comment peut-on se défendre d'une telle barbarie ?

Quand je vois ces chefs d'état réunis autour d'une bonne table, qui bavent des commentaires comdamnant les victimes, je suis écoeuré.

Gervais Villeneuve

12:36 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home