vendredi, juin 09, 2006

« Le Peuple Métis de la Boréalie », le lancement arrive à grands pas...

Mon opuscule, « Le Peuple Métis de la Boréalie : Un épiphénomème de civilisation », est dans les caisses et n'attend plus que le jour du lancement, toujours prévu pour le 21 juin, dix heures A.M., à la Maison d'Accueil de Ville Saguenay, rue Racine à Chicoutimi.
Bienvenue à tous et à toutes. D'ici là, la prévente se poursuit, et il est encore possible de réserver votre exemplaire en adressant un chèque de 20 $ (qui comprend 15$ pour le livre et 5$ pour les frais de port), à mon attention et à mon adresse habituelle : Russel Bouchard, 33 rue St-François, Chicoutimi (Ville Saguenay), Qc, G7G 2Y5.

Prière de prendre note que la publication est à compte d'auteur et qu'elle ne bénéficie d'aucune aide gouvernementale. Il est de votre ressort de faire en sorte qu'elle soit une réussite si vous désirez qu'il y ait une suite. Ceux et celles qui ont déjà réservé leur exemplaire pourront en prendre livraison le jour du lancement ou la recevront par voie postale dans les jours suivants.

L'auteur et éditeur
Russel Bouchard

Texte en quatrième couverture :
« Des canadiens voyageurs instruits des manières des sauvages par l’habitude de vivre avec eux » [dixit l'intendant Hocquart, 1733], voilà l’incontournable, le produit humain de cette rencontre. Cet épiphénomène historique, ce choc des civilisations qui a laissé des traces documentaires appréciables mais dont l’historiographie ne fait que commencer à considérer le fait, a ainsi donc permis aux Indiens de ce « pays » de survivre à l’hécatombe qui a provoqué, à la fin du XVIIe siècle, la disparition des Montagnais protohistoriques. Cela faisant, il a contribué, en contrepartie, à bouleverser la culture et l’apport génétique des descendants du groupe primitif (les Indiens) qui, malgré tout, sont restés collés au caractère d’une société nomade et archaïque. Et il a parallèlement donné naissance à un nouveau groupe humain (les Métis), plus sédentaire que nomade, dont les paramètres culturels empruntés aux deux cultures se sont définis plus particulièrement autour des postes de traite où ils ont évolué... »

Les Métis de la Boréalie sont-ils une communauté autochtone dans le sens de l’article 35 de la Constitution canadienne ? Voilà la question que tous les groupes en quête d’une reconnaissance officielle au Canada aimeraient bien avoir pour simplifier leur tâche ! » Et voilà la question à laquelle tente de répondre ce livre...» R.B.

3 Comments:

Anonymous Anonyme
dit :

Merci de l'invitation.

Nous, les Pogos-anarchistes, irons donc assister au lancement de votre étude sur la naissance d'un «nouveau groupe humain».

Bonne soirée.

11:11 p.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Ce sera, pour les Métis qui entreront alors dans une semaine de festivités, un honneur de vous y accueillir, et ce sera, pour moi, un plaisir de pouvoir mettre enfin un visage sur un pseudonyme.

Akakai

7:33 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Que vous n'ayez récolté, à ce jour, que deux commentaires, dont le vôtre et le mien, j'en viens à me demander, ne craignez-vous pas que l'on s'y ennuie un tantinet au lancement de votre bouquin ?

J'espère au moins qu'il y aura à boire.

8:19 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home