vendredi, mai 23, 2008

Fausse alerte ! Nous avions tous rêvés !


Je suis finalement passé à travers le copieux rapport. Les auteurs ont raison de dire que c'est compliqué à plusieurs endroits. Compliqué, certes oui, surtout quand on se met à compter les contradictions dans la brique de quelque 300 pages. Mais l'exercice n'est toutefois pas en dehors de la portée de tous, car les Commissaires ont prévu la publication d'un beau texte simplifié, avec des graphiques et des images couleurs. Pour peu que les garderies le demandent, il y aura une bande dessinée pour apaiser les angoisses des enfants des derniers arrivants et éteindre le questionnement des autres.

Tout se confirme. Les groupes de défense des droits des minorités religieuses se disent énergiquement ravis des conclusions et recommandations des commissaires. M. Charest est ravi. Les anglais de Montréal son ravis. Victor Goldbloom du Congrès juif canadien est ravi. Les immigrants sont ravis. La FTQ se frappe dans les mains en redécouvrant la confirmation de la laïcisation (un fait acquis depuis 1960). Et M. Jean Dorion, de la SSJB, se dit heureux de ne pas y perdre tout à fait son français.

Pas de problème sous le ciel bleu fleurdelysé du Québec puisqu'il n'y a que le maire de Hérouxville qui ressort désorienté de ce constat très savant. Puisque la « crise des accommodements » (sic) sort des bureaux des médias qui ont monté l'affaire en épingle. Puisque le Parlement de Québec a décidé de garder son crucifix au-dessus du trône (tout un gain !). Puisque les Canadiens français forment le peuple le plus bonasse et intellectuellement le plus paresseux du monde et qu'ils attendent tout bonnement de noyer leur chagrin, bien assis sur leur caisse de 24 devant le feu de la Saint-Jean, sans nourrir d'appréhension pour le lendemain.

Quant aux Métis qui ont déposé deux Mémoires, ne vous étonnez pas de ne pas en retrouver la mention et encore moins la reconnaissance. Ils n'existent carrément pas ! L'Amérique s'est inventée toute seule !

M. Taylor l'a dit à maintes reprises, en anglais et en français s'il-vous-plaît lors de la conférence de presse : les Européens n'en reviennent tout simplement pas de constater à quel point les Québécois de souche canadienne-française sont gentils et conciliants dans des moments aussi cruciaux pour eux. Il n'y a décidément qu'au Québec qu'on peut passer un tel sapin dans le trognon des peuples fondateurs cocufiés (Canadiens français et Métis), sans entendre un seul gémissement. Faites simplement l'effort d'imaginer comment cela se passerait, si ce rapport avait été déposé en même temps dans les Parlements de France où sévit la frange des lepénistes, de Belgique ou de Suisse dont la majorité fondatrice est prise avec des problèmes de... « perception » eu égard à l'immigration.

Akakia

14 Comments:

Anonymous Anonyme
dit :

Il aura fallu 40 ans et une révolution tranquille pour broyer la cervelle, la matière grise des Canadiens français et en faire des zombies.

Quant à moi, j'ai donné mon opinion dans une tribune libre qui devrait paraître sur Vigile.

Pour moi, c'est la fin de l'Histoire des fondateurs de ce pays.

Les Métis doivent impérativement reprendre eux-mêmes le cour de cette Histoire assasinée.

Marie Mance Vallée

9:00 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Un rapport par deux autruches ?

Difficile de dire avec certitude si ces deux fonctionnaires en nuages ont écrit ce rapport en toute connaissance de cause ou s'ils ne sont que deux ignorants complètement naïfs. Donnons-leur alors le bénéfice du doute que ce rapport juvénile sur le plan de la réalité est dû à leur incompétence et sûrement beaucoup de pression directionnelle par le pouvoir.

Il faut ne pas sortir souvent de sa tour d'ivoire pour ne pas savoir encore, en 2008, que les médias sont en concurrence pour des raisons purement économiques et qu'ils ne sont pas là pour "éduquer". Nos deux autruches ont glissé le mot "mondialisation" une ou deux fois dans leur rapport pour faire "in", mais on comprend qu'ils n'ont pas la moindre idée de ce que cela veut dire, de là l'énormité de leur proposition infantile de faire du Québec une société "interculturelle" dans laquelle tous les groupes se partageraient l'information et la "culture" ! Imaginons des rencontres "d'ouverture" avec les stratégistes des campagnes de Coca Cola et de Pepsi, ou Conservateurs et Libéraux !

Le rapport absolument enfantin de Bouchard et Taylor est une incapacité intellectuelle de voir que la mondialisation fait que tous les groupes se positionnent internationale-ment dans toutes les structures sociales et politiques, faisant fi des frontières, afin de compétitionner sur toutes les ressources, intellectuelles ou physiques. Que ce soit les partis politiques, les réseaux économiques ethnoculturels, les groupes médias, les syndicats et même les églises et religions qui investissent en bourse !

Le rapport semble être ignorant de la concurrence politique et économique qui est au coeur de cette crise au sein du groupe majoritaire ethnoculturel Québécois et dont on l'exclue de son droit légitime de participer. L'interculturalisme proposé dans ce rapport est carrément mis sur les épaules de ce groupe dont on demande de se trahir lui-même.

Pourtant, ces deux commissaires sont eux-mêmes un symbole de la concurrence des groupes. Taylor qui reçoit 2 millions du sient et Bouchard rien de plus. Quand-même stupéfiant de les entendre sermonner les médias sur le rôle soi-disant éducatif qu'ils devraient avoir, lorsqu'eux-mêmes sont à la tête des écoles et Universités ! S'il y en a qui n'ont pas fait leur boulot !

Ce rapport, produit consciemment ou pas, est un plan d'exclusion du groupe minoritaire canadien mais majoritaire québécois de la concurrence économique sur son propre territoire. Le premier geste de Charest de refuser de décrocher le crucifix du mur de l'Assemblée Nationale ne pouvait pas être plus grande confirmation de celà. Voilà où le "logo" identitaire des Canadiens français doit rester, c'est-à-dire à la tête de l'État sans pouvoir d'une province assujettie au vrai pouvoir à Ottawa qui n'est rien d'autre que le réseau ethnoculturel économique de l'Anglais.

Au minimum, le peuple Québécois devrait exiger un remboursement pour ce "rapport".

9:13 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Le Devoir n'a pas publié mon commentaire.

Même pas dans le "Plancher des vaches" de Michel David

10:44 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Non! Fausse alerte! Ils ont publié!
On dirait qu'ils les publient un par un. Les lisant soigneusemnet.
C'est première fois que je vois çà au Devoir !

10:47 a.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Le maire de Saguenay a été pris à partie ce matin par Gérard qui a eu le mandat, de haute main, pour nier la réalité québécoise et accréditer lui-même sa propre thèse révisioniste.

Pour Le Devoir, encore heureux qu'ils vous ait publié. C'est le plus encroûté des journaux du Québec.

Russel-A

10:53 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Marois qui fait dans la morale et les symboles, maintenant.

Même stratégie infantile que Charest.

Elle voudrait remplacer le crucifix de Charest par un portrait d'un "Québécois civique" sous un arc-en-ciel.

11:12 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Jacques Beauchemin, andouille professionelle.

La question identitaire est mal posée
L'auteur est professeur titulaire au département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal. Il a été associé à la conception du projet de loi du Parti québécois sur l'identité québécoise.
http://www.cyberpresse.ca/article/20080523/CPOPINIONS
02/805230910/6732/CPOPINIONS

Le sociologue Beauchemin ne vois pas que c'est son "interculturalisme" qui fait défaut.

Comment les communautés ethnoculturelles du Québec conserveraient-elles leurs réseaux économiques d'affaires si elles s'intégraient dans la masse "mainstream" non-réseautée des Canadiens français qui ne sont qu'un marché de consommateurs et de voteurs?

Faudrait qu'elles soient aussi folles que lui !

12:09 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Si vous pensez que les Canadiens français sont tous dupes, il faut se promener d'un centre d'achat à un autre, ce matin à Chicoutimi, pour recevoir leur écoeurement. Ils sont outrés, quand ils m'abordent, mais demandez-leur comment ils vont réagir et vous aurez un haussement d'épaules.

Les gouvernements savent cela, Gérard sait cela, les anglos savent cela et gloussent dans leur barbe. C'est le supplice de la mort lente, par asphyxie.

Russel-A

12:59 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Bein çà alors!
La Presse qui publie mon texte et y fait même un travail de quelques corrections de syntaxe !

http://www.cyberpresse.ca/article/20080523/CPOPINIONS02/80523126/6732/CPOPINIONS

Et dire que j'ai difficultés à faire publier quelque chose sur la supposée "indépendantiste" "militante" et "libre" Tribune de Vigile ! Et parlez-moi pas du blogue au PQ !

Et le forum du journal Le Québécois, autre supposé militant indépendantiste, vient de me bannir pour la troisièmme fois. Z'aiment pas mes opinions !

C'est à se demander qui sont les manipulateurs d'information !

B-T qui accusent les médias, mais qui en même temps se demandent où étaient les "intellectuels" ?

EUX! À la tête des Universités ! Se demandent où sont les intellectuels !

2:03 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Ils sont tous complices; ils font des carrières et ce, depuis fort longtemps. Ils mangent tous au même râtelier.

Et comble de la dictature, ils ont muselé les journalistes aujurd'hui. La présidente des journalistes en entrevue ne disait-elle pas que « peut-être qu'ils se sont trompés et qu'à l'avenir ils seraient plus prudents ». C'est à peu près le propos qu'elle a tenu.

C'est-y pas beau cela...

Marie Mance V

6:38 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Cher Gébé,

Prenez votre mal en patience et dites-vous que ces publications de vos textes de la part du Devoir et de La Presse sont logiques parce que vous êtes bien le seul sur ces tribunes à tenir un discours qui met en évidence les contraintes imposées par l'aspect de l' économique, de la finance et du capital en rapport avec le problème de l'immigration au Québec, et de la pression mondialisante. Vous êtes sur la bonne piste. La société québécoise a fait ses choix.

Vous êtes aussi un banni parce que vous ne dites pas la même chose que tout le monde.

La "trail " est balisée, même par nos alliés et les gens ont simplement réduit leur vocabulaire à quelques mots clés et leurs opinions à quelque catéchisme bigot et politically correct.

Dans ces conditions quoique nous puissions dire ou commenter sur ces tribunes n'est que le produit d'une censure dont nous ne connaissons plus les limites ni les objets et qui ocultent systématiquement les pistes de solutions les plus probales.

Ainsi certains d'entre nous perdent-ils le goût de se battre et le goût de dire les choses qu'ils pensent.

Je serais probablement banni encore si je le fesais, comme je l'ai été souvent et comme je viens de l'être sur d'autres forum pour d'autres raisons tout aussi "raisonables et accomodantes"...pour des bricoles en fait!

Ça m'en dit beaucoup sur l'avenir.

Bonne chance à vous!

Richard Harvey

8:26 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Tant et aussi longtemps que je me battrai pour mon peuple, je lui donnerai une valeur.

Notre ennemi, par sa domination sur nous, croit prendre possession d'une valeur. Il ne peut se permettre que nous soyons pour lui un coût.

Pourtant, il se ruine à se faire croire que nous sommes une bonne affaire.

Ce qui se passe en ce moment est un chancellement d'équilibre qui a le potentiel de faire tomber le fédéralisme canadian.

Ce que nous ressentons comme une défaite n'est en fait qu'un vertige qui est autant ressenti de l'autre côté.

12:03 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

pourquoi le rapport Bouchard-taylor suppose selon vous que vous les métis de la Boréalie n'existerait pas quand vous avez commis un livre pour dire que les Montagnais n'existait pas? Explications svp,

J. Dugasse

3:33 p.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Ce n'est pas une question, mais une sommation !

Et je n'ai pas l'habitude de répondre aux sommations.

Russel

3:39 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home