dimanche, mai 18, 2008

Commission Bouchard & Taylor : pas facile d'être Canadien français par les temps qui courent...

« Grand malheur pour ce pays ; il périra victime de ses préjugés, de sa confiance aveugle, de la stupidité ou de la friponnerie de ses chefs. » C'était écrit de longue date, en 1758. Bougainville, qui avait déjà goûté à la médecine de Vaudreuil, la première incompétence typiquement canadienne-française à qui nous devons la signature de la Capitulation de Montréal, avait bien compris le drame auquel était condamné ce peuple. C'est triste à dire ainsi, mais c'est comme ça !

Grâce à l'édition de ce samedi, 17 mai, du quotidien The Gazette , nous savons à quoi maintenant ressemblera la progéniture sortie du rapport tant attendu de la Commission Taylor & Bouchard qui ne lésine pas sur les assertions : « l'immigrant n'est pas un invité, il est là à demeure [et] il est ici chez lui » ; « il n'a pas été éprouvé scientifiquement [...] que la certification cachère entraîne un trop lourd fardeau à l'ensemble des consommateurs » ; « le doute de soi et la peur de l'autre [sont] deux grands empêchements du passé canadien-français » ; « il est hautement souhaitable que le plus grand nombre de Québécois maîtrisent l'anglais » ; la faute est imputable en partie aux médias qui ont engendré une crise identitaire.

Tout ça, et encore plus, était pour le moins prévisible avant même la fuite évidemment calculée et judicieusement sortie à deux jours près de la Fête des Patriotes. Les deux profs plaqués de médailles ont enfin lâché le morceau, et pas n'importe lequel ! On attendait plusieurs chatons à cinq pattes de l'union de ces deux clercs, mais c'est plutôt d'un rat qu'ils ont accouché ! Il reste maintenant à voir comment le peuple recevra ce dernier cadeau empoisonné de notre belle élite taturum.

Pour les Canadiens français, l'heure n'est plus à la sémantique. C'est le « last stand ». Comment vont-ils réagir ? Sont-ils déjà morts ? Ou devront-ils signer eux-mêmes leur propre acte de décès puisque les deux fossoyeurs du régime en ont déjà gravé les mots sur la pierre tombale des peuples disparus du grand radar des civilisations ! Toujours est-il qu'il y a là, dans ce rapport funeste, un ultime rendez-vous que l'Histoire offre aux Canadiens français. Le film de cette épopée lancinante et pénible est à son dernier tour de manivelle. Il n'y a plus d'espace pour l'imprécision : ils s'écrasent et disparaissent ; ou ils refusent carrément d'adhérer à l'inacceptable pour eux, avec tout ce que cela signifie et implique...

Akakia

26 Comments:

Anonymous Anonyme
dit :

L'un fabrique le miel et l'autre en mettra dans son « tea » et le sirotera en savourant sa victoire. N'est-il pas l'un des cent intellectuels les plus reconnus au monde?

C'est l'histoire des porteurs d'eau Canadiens français et des Québécois de souche française qui se poursuit. Nous assistons à l'agonie de notre peuple. Et ce sera bientôt la fin...

Et vive la Fête de la Reine Victoria! N'oubliez pas, c'est demain le 19 mai.
Rangeons au placard Dollard des Ormeaux et les Patriotes.
Vivons la « globalisation » telle que recommandée par les commissaires, selon The Gazette.

Marie Mance Vallée

7:04 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Selon B and T, il semble bien que les porteurs d'eau devront maintenant ajouter une charge d'immigrants sur leur dos.

Assez, c'est assez.

Marie Mance V

7:42 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

J'apprends que LCN nous informera dans un reportage que des étrangères viennent accoucher au Canada, et sans doute aussi au Québec pour celles qui parlent français, afin d'obtenir la nationalité canadienne pour leur enfant. Ensuite ce sera la réunification des familles...

J'appelle ces personnes des fraudeuses et des menteuses. Ces individus feront d'excellents citoyens canadiens et québécois. Honnêtes surtout.

Non seulement nous devrons porter ceux qui sont déjà ici, mais en plus on nous suce le sang.

Et ne me demandez plus d'être raisonnable...

Marie Mance V

7:51 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Le 18 mai 2008.

Message de Jean-Pierre Plourde:

Les Québécois, des paysans :

Dans plusieurs de mes commentaires j’annonçais que notre peuple était la risée du monde civilisé.

C’est maintenant confirmé, et, pas par n’importe qui, lisez plus tôt, tiré du Journal de Québec du samedi 17 mai 2008.

Christiane Charrette, sur la première chaîne de Radio-Canada a reçu M. Gilles-Martin Chauffier, rédacteur en chef de Paris Match. La discussion portait sur la visite en France de la gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean.

Voici, selon lui, la nouvelle perception des Français à notre égard :

« Les Français adorent le Canada, et particulièrement le Québec, a dit l’interviewé, en direct des studios de Radio-Canada dans la capitale française. Mais les Québécois sont souvent perçûs comme des paysans avec des cartes de crédit. »

Il semble bien qu’on se soit reconnu car ses commentaires ont suscité l’indignation de certains auditeurs qui ont fait savoir leur frustration sur le site Internet de l’émission.

« Assez, c’est assez! Clame l’auditrice Francine Vachon. Voilà que ce monsieur vient nous insulter en nous traitant de paysans avec une carte de crédit, et tout ça dans le contexte humiliant de la visite de Michaëlle Jean en France.»

La dame ajoute qu’elle trouve « trop polie » la réaction de l’animatrice, qui a semblé prendre la chose avec humour plutôt qu’indignation.

« Et je vous l’envoie où mon fumier, M. Chauffier? » en questionne une autre, Claire Grenier.

Le message est cru et sévère, je l’admets, il a cependant le mérite d’exprimer la pensée profonde de beaucoup de monde de cette planète, trop polis pour nous le dire en face.

De son côté, le Canada anglais est occupé à maquiller le fond de sa pensée en imaginant toutes sortes de subterfuges du type des magouilles référendaires, des accommodements raisonnables et autres, afin qu’on se sente à l’aise dans notre corset, notre collier rembourré et notre chaine en or solidement raccourcie dans l’approche commune.

Dans mes commentaires sur les accommodements raisonnables, je vous disais que les commissaires avaient été choisis en fonction de la réponse que le gouvernement charest désirait obtenir. Voilà, c’est maintenant fait. « L’immigrant n’est pas un invité au Québec », faut le faire quand même!

Il paraitrait que le mécontentement de plusieurs membres de la majorité francophone envers les demandes des musulmans, des juifs et autres minorités religieuses semble être le résultat d’un manque d’information et d’une fausse perception.

On connaissait la réponse avant même les auditions, on aurait pu sauver les millions qu’ont coûtés votre commission!

Messieurs les commissaires, les gouvernements peuvent ajouter des centaines de millions en propagande pour convaincre les citoyens d’être plus accommodants, jamais ils ne nous convaincrons que les droits individuels passent devant les droits collectifs.

Autre cas de censure :
(Extrait de Presse Canadienne, M. Jeremy Hainsworth)

Connaissez-vous le projet de loi fédéral C-10?

En résumé, Il s’agit d’un projet de loi, qui permettrait au ministère fédéral du Patrimoine de refuser de financer les projets jugés inacceptables, même si d’autres agences gouvernementales ont déjà accepté d’y investir des fonds.

Le directeur de cinéma d’origine allemande Uwe Boll explique qu’il a quitté son pays natal pour échapper au genre de censure qui pourrait découler du projet de loi C-10. M. Boll prévient qu’il pourrait de nouveau déménager si cette loi est adoptée.

Cette loi, refuserait, rétroactivement, des crédits d’impôts aux films qui, selon le gouvernement fédéral, vont à l’encontre « de la politique publique ».

M. Boll explique qu’il refuse de soumettre ses scénarios à l’approbation du gouvernement pour obtenir un crédit d’impôt, quand ses productions contribuent à la survie de l’industrie cinématographique canadienne.

En conclusion :

Mesdames Francine Vachon et Claire grenier les propos de M. Gilles-Martin Chauffier, rédacteur en chef de Paris Match sont, à n’en pas douter, un peu crus et peut-être mal habille!

Ne vaut-il pas la peine de mettre en relation tous les événements que je vous décris sur mes sites! Comprendrez-vous alors qu’Il n’y a pas de hasard en politique.

Tous les événements que vous et moi vivons au Québec sont planifiés. On y trouve des ambitions certaines de génocides culturels et d’expropriation, tous Québécois confondus.

C’en sera fait lorsque notre majorité sera disparue, et avec elle, la démocratie. Le Québec n’aura bientôt plus la connotation de province canadienne, ni de partenaire de la fédération.

Aidez-nous plutôt à sonner le réveil et notre reprise en main, tous ensemble on peut y arriver!


Jean-Pierre Plourde, Réf. POL546-MAI08-PAYSANS
Courriel : saglac@gmail.com
Site : saglacweb.com
Blog : saglacweb.blogspot.com

12:53 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Je me sens bien plus confortable dans mes habits de paysant au Québec que dans des dentelles à Paris à me faire enc... par un Sarkosy.

Pendant que nos fripons nous occupaient, cette fin de semaine, en nous insultant de toutes les manières et en deux langues, 30 pays francophones étaient réunis à Québec pour nous proposer de former un réseau économique de la francophonie afin de compétitionner le réseau anglais qui domine l'économie québécoise.

Un seul article sur cette rencontre capitale, laissé pendant moins d'une heure sur Cyberpresse que j'ai par hasard capté.

Harper, au début de la semaine, avait invité Diouf à le voir à son bureau avant sa tournée au Québec, certainement pour lui calmer les humeurs.

Ce que ce réseau en formation nous propose est la création d'une Société Fancophone de Financement, de la francophonie internationale, à l'image de notre SGF et d'y réseauter toutes nos institutions et chambres de commerces "francophones". Actuellement, 80% des chambres de commerces faisant l'exportation à partir du Québec sont toutes immigrantes !

Ce qui veux dire que nous serions bien avisé de transformer notre SGF en SFF, notre FTQ en FTFQ, etc... Récupérant ainsi l'économie du Québec dans un réseau francophone.

C'est ni-plus ni-moins qu'une déclaration d'indépendance supportée d'un rapport de force constitué d'une trentaine de pays qui siègent à l'ONU.

Ce ne sont pas des cours d'anglais que nous avons besoin, mais des cours d'économie, dès le primaire, et en français.

7:23 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Sans être parano, il devient de plus en plus évident qu'il y a complot.

Les Canadiens français, les Québécois de souche, les Métis et les Indiens empêchent les maîtres du monde de prendre possession de nos richesses naturelles, quoique assez chétives au point de vue des forêts. Mais il y a notre eau potable et le secteur minier qui se développe de plus en plus.

Je crois aussi que la proposition d'Abdou Diouf est une solution pour contrer les Grands Marchands.

Et ne doutez point que Harper, la bande à Chrétien (Raymond, Jean, Ti-Paul et même Stéphane Dion, les Bouchard and Taylor qui recommandent la globalisation et l'apprentissage de l'anglais ) sont au parfum des plans machiavéliques qui sont en application dans le moment.

Voyez-les tous se rallier lorsqu'il s'agit de NOUS. Ils n'ont plus de partis et plus de couleurs : le bleu devient rouge et le rouge change au bleu. Tous dans le même panier.


Marie Mance V

8:04 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Marois nous demande d'apprendre l'anglais afin de devenir les porteurs d'eau des entreprises anglaises qui font leurs fortunes par l'exploitation des pays essentiellement francophones d'Afrique dont ils utilisent pour venir acquérir nos propres entreprises ici au Québec francophone (Alcan).

Ce n'est pas tout.

Nos institutions financières collectives (SGF, FTQ, CSN, etc...) dont les fonds sont essentiellement les économies de nos porteurs d'eau Canadiens- français (Québécois), investissent cet argent dans ces mêmes entreprises anglaises qui nous exploitent, nous achètent, et pillent les pays francophones d'Afrique!

Nos institutions financières collectives n'ont aucun réseau francophone dans lequel investir. Elles n'investissent donc qu'en fonction du rendement des fonds. Investir pour faire "progresser le Québec" est ni-plus ni-moins qu'investir dans le seul réseau existant, c'est à dire l'anglais qui est bien représenté par le Quebec Community Network (13 million$ du fédéral pour le créer).

Marois était présente à cette réunion de la francophonie à Québec. Parcontre, son "plan" de souveraineté et gouvernance nationale, présenté cette semaine, évite toute référence à la situation économique du Québec.

Il ne faut pas se faire d'illusions. Le mari de la Chef du PQ est en affaire dans le réseau anglais et ses associés sont majoritairement Anglais et membres de Conseils d'Administration de sociétés du réseau anglais.

Un réseau francophone ne manquera pas de faire des vagues dans le réseau anglophone. Il y a et aura résistance.

Mais pour une personne qui profite tant de l'économie, son silence sur le sujet est pour le moins pas très rassurant.

9:42 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Ce n'est pas d'être perçus comme des "paysans avec des cartes de crédit" qui indignant....mais de l'être!!

Voilà pour les porteurs d'eau. Ils devraient s'indigner des propos de l'antéchrist Bouchard B&T ( à propos c'est qui qui a payées ses études lui!). C'est aux émissaires français, qui ont la perception qu'on leur donne à qui ils s'en prennent!

Décidément ces québécois!


Quand les Libéraux ont besoin d’un mangeur de de canadiens français, d’un vendeur de pays pour faire leurs besognes de salauds ils recrutent chez les nationalistes, les leaders péquistes...chez les traitres en somme. C’est plus sûr. C’est ce qu’ont fait Bourassa et Ciaccia au début de la décennie 90 avec Louis Bernard et Leclerc, les péquistes les ont imité avec Chevrette à la fin de la décennie et c’est ce que Charest fait avec Bouchard ( B&T)....ça passe mieux !

Font chier en ta les québécois !!

Se laisser dire en pleine face qu’ils sont nuls...par un des leurs en plus !

Peuvent bien être perçus comme des tarlas. C'est la réalité!!

Vous verrez toute cette merde ils vont l'avaler comme du sucre...et "Monsignore" sera nommé Patriote de l'année l'an prochain...à moins que ce ne soit Kruger en personne!! HI!HI!HI!

On a encore rien vu!

Richard Harvey,

11:44 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Gébé a écrit:

"Ce ne sont pas des cours d'anglais que nous avons besoin, mais des cours d'économie, dès le primaire, et en français."


C'est tout a fait cela M. Gébé. Nous sommes en pleine phase d'africanisation de l'économie du Québec. Et le mari a madame chose y est pour quelque chose et la FTQ et les syndicats sous les bottes de RiotintoAlcan.

La caisse de dépot à Parizeau ITOU. Ils sont dans les pétroles les diamants et en chine Tabouère!

C'est le prix qu'on paye aujourd'hui pour les fonds de pensions de nos BBBoomers. Entubés jusqu'à l'os pour leur bien-être et leur sécurité...ouaouH!

Richard Harvey

11:57 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

J'ai beau chercher, M. Harvey, mais malheureusement je ne trouve aucun argument pour vous contredire.

C'est au peuple à le faire.

1:51 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Dans ces conditions, où tout a été programmé, depuis 1763, pour faire périr les Canadiens français, je suis farouchement d'avis qu'il faut maintenant espérer la colère du peuple. C'est triste à dire, mais c'est comme ça ! Dans un univers où les lions sont maîtres et rois, on a intérêt à adopter le comportement des lions si on veut survivre.

Si je suis Métis, je suis également Canadien français, et cela m'attriste au plus haut point de nous voir ainsi fouler au pied grâce aux pourris qui parlent en notre nom depuis 250 ans.

Russel-A. Bouchard

2:22 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

"C'est le prix qu'on paye aujourd'hui pour les fonds de pensions de nos BBBoomers. Entubés jusqu'à l'os pour leur bien-être et leur sécurité...ouaouH!"(Richard Harvey)

Pas vraiment pour les fonds de pensions, car les revenus de ses placements sont réinvestis dans le même réseau anglais. Ce sont les CEOs et cadres qui empochent des montants faramineux et les retraîtés eux se voient imposés encore plus pour financé l'aide humanitaire à ces pays dévastés.

Entubés, oui.

L'église catholique est maintenant partenaire avec la CSN dans l'investissement de Barrick Gold !

Imaginez. On retourne 60 ans en arrière !

2:52 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Le 19 mai 2008.

Russel-A à dit:

"Si je suis Métis, je suis également Canadien français, et cela m'attriste au plus haut point de nous voir ainsi fouler au pied grâce aux pourris qui parlent en notre nom depuis 250 ans."

Par l'union de nos forces vives et la diffusion de la vrai information, on peut arriver à convaincre le peuple d'agir et qu'il a tout intérêt à le faire pour sa survie et celle de ses descendants.

Toute initiative autre qu'un réveil massif du peuple ne pourra conduire qu'a des "accommodements raisonnables", et vous savez maintenant ce que cela signifie...

En un mot: Écrasez-vous...

Vous et moi, ce n'est pas du tout ce que l'on recherche et on doit absolument trouver le moyen de le dire et de le diffuser intelligemment et posément.

Bravo Russel-A, c'est bien dit! Il faudra bien un jour, cesser d'avoir peur d'avoir peur...
On a une place à prendre et personne ne va nous la donner, il nous faut la prendre.


Jean-Pierre Plourde....
saglac@gmail.com
saglacweb.com
saglac.blogspot.com

2:55 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

"Cela m’amène à formuler, devant vous, une deuxième conviction : celle que rien n’est encore
joué, que rien n’est encore définitivement écrit dans les rapports de force que l’on voit
s’instaurer sous l’effet de la mondialisation."(Abdou Diouf)

Extrait de son discours à Québec le 16 mai 2008.

3:53 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Ne rêvons pas. Il faut écouter Jean Dorion de la SSJB et Mario Beaulieu du Mouvement Montréal français, ainsi que Mme Marois et Gilles Duceppe.

Ils cherchent désespérément une fente par où ils pourraient sortir sans trop se blesser. Et surtout ne pas soulever la question de l'identité.

Ils sont déjà prêts à discuter du discuté qui a été discuté et rediscuté depuis quarante ans. Et pendant ce temps nous disparaissons.

Si le mouvement ne part pas de la population, ceux qui veulent notre perte gagneront.

Attendons les événements. Peut-être que le rapport cache une perle que The Gazette n'a pas voulu voir... puisque il est évident que ce journal avait reçu la mission de nous « sermonner » vertement pour voir comment nous réagirions.

Marie Mance V

5:49 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

19 mai 08:

Marie-France Vallée a dit:

"Si le mouvement ne part pas de la population, ceux qui veulent notre perte gagneront."

Voila bien la conclusion que je m'évertue à faire comprendre à mes lecteurs depuis des mois.

Il doit bien y avoir moyen de trouver la formule qui va faire allumer le peuple.

Tous ensemble on peut la trouver, j'en suis certain.

L'internet, pourrait y jouer un role majeur.



Jean-Pierre Plourde,

saglac@gmail.com

6:34 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

On pourrais essayer Youtube.

Je suis expert en animation. Je peux animer Bouchard-Taylor ou autres.

Des petites séquences, simples directs, qui ferait passer le message.

Que les gens simples comprennent l,essentiel en 2 minutes.

Nos minutes du patrimoine.

C'est les textes des dialogues que j'aurais besoin. Je m,occupe des animations et voix.

C'est le contenu qui demande le travail.

8:03 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

8:25 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

10:15 p.m.  
Anonymous russel-A. Bouchard
dit :

Prenez attention à ces mots que vous prononcez et qui, dans le contexte bigbrotherien que nous vivons, ne peuvent passer inapperçus. Ils sont immédiatement captés par les instruments de recherche des maîtres du monde.

Je suis très sérieux et très chatouilleux à ce sujet. C'est le genre de mots prononcés qui mettent en péril tous les gens qui parcourent ce forum...

Russel-A. Bouchard

6:43 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Vous en avez du temps M. Plourde!

ce n'est pas d'un système de démocratie dont vous parlez. C'est de la propagande 101.

Pas assez de l'éternité pour "déprogrammer" ces ploucs qu'on a justement "lessivés" avec des campagnes de conviction ( prosélytisme) à la québécoise à partir des années 70 à tel point qu'ils ne réfléchissent plus...ils "votent", point!

...changer de maîtres, ça ils savent faire! Pour eux c'est ça la liberté et la souveraineté non?

Hier les Landry, aujourd'hui les Charest et demain les Kruger...Why not?

R.Harvey

9:21 a.m.  
Anonymous Gébé
dit :

On ne peux pas "lessiver" le tissus lui-même. Le Canadien est un solide denim et la teinture dans laquelle on le trempe part facilement au lavage car est de pauvre qualité. Les pigments ne tiennent pas.

Suffit de travailler fort à lui redonner sa teinte originale, qui elle est bien tenace grâce à son pigment bien naturel.

Non, le fusil ne fait que trouer le denim.

10:02 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Le mot ( honni) utilisé dans un précédent commentaire ne l’était pas de manière subversive mais plutôt métaphorique. Si ce mot fait peur à Big Brother, c’est tant pis pour lui. Moi ça ne m'effraie pas!

Vous savez pourquoi ces deux dindes ( B&T) et leurs « aviseurs » vont présenter ce rapport et son contenu avec l’assurance et l’aisance qu’on leur connaît ?

Simplement parce qu’ils sont certains ( moi aussi je vous l’avoue) que les québécois sont « capables » d’accepter l’inacceptable dans la sérénité, voire même avec lucidité...et qu’ils sont absolument « incapables » ou inaptes à envisager l’envisageable.

Richard Harvey

10:21 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

19 mai 2008.

Message de Jean-Pierre Plourde:

Il y a des moyens civilisés de régler ses problèmes et qui ont à voir avec la démocratie et la liberté de parole.

En aucun moment je ne me permettrai de promouvoir quelques violence que ce soit!

On est a l'heure de l'affirmation du moi communautaire.

Il nous faut convaincre et travailler à conserver notre majorité;

Il faut prendre acte des stratégies appliquées à notre endroit et chercher des stratégies pacifiques pour les contrer, et, il y en a!

Il faut rester positif et chasser le défaitisme qui ne mêne nul part!



Jean-Pierre Plourde,
Saglac@gmail.com

11:29 a.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Convaincus Monsieur Plourde ça les québécois le sont en masse!

C'est justement ça le problème.Tellement convaincus qu'ils ne se donnent plus la peine de réfléchir et d'analyser ( collectivement s'entend). C'est pour cela qu'ils vont avaler la couleuvre à Bouchard.

Et c'est pour cela qu'on va avoir l'air fou encore! Oiseaux de malheur que nous sommes.

C'est le couvercle sur la marmite. La fin de l'histoire. L'aboutissement du programme de déconstruction de la mémoire. La coupure est drastique car ils ont travaillé sur la jeunesse qui ne connaît que l'avenir.

Ils sont d'autant convaincus que Bouchard SOI-MÊME est devenu leur dieu. Il s'est finalement substitué aux mythes qu'il a lui même évincés de la mémoire collective. Souvenez-vous que c'est l'Institut du Nouveau Monde qui contrôle le discours montréalistes. Eux aussi sont "convainquants! Et ils ont de puissants outils...et des bailleurs de fonds pleins aux as!

Richard Harvey

1:26 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Attention aux débateurs. Je le redis : il y a des termes —à vous de les découvrir car je me refuse à les nommer— qui peuvent compromettre la sécurité de ce forum. J'ai enlevé deux commentaires sur la demande du signataire, afin de satisfaire à cette impérieuse nécessité.

Nous avons une bonne marge de manoeuvre, mais usons-en de la meilleure et de la plus efficace manière qui soit.

S'il y en a d'autres qui aimeraient voir un de leurs propres commentaires disparaître, qu'ils me fassent signe. Vous avez mon e-mail.

Bonne discussion

Russel-A. Bouchard

3:40 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home