jeudi, mai 22, 2008

Commission Bouchard & Taylor : après l'acte de contrition, l'acte de foi et trois je vous salue Marie...


Je vous donne à chaud mon impression sur le rapport que les deux commisaires viennent de nous livrer sur les ondes nationales. Si j'ai bien compris MM. Bouchard & Taylor, tout ce remue-ménage, qui dure et perdure depuis plus d'un an et qui nous a coûté 700 000$ d'émoluments rien que pour les deux rois de la fête ; tout ça n'était qu'un mauvais rêve. Tournez-vous de bord messsieurs-dames du bon peuple du Québec, et rendormez-vous ! Fausse alerte. Le chat est parti sans demander son reste avec la chatte du voisin. Absolution du péché originel des Canadiens français, conditionnelle à un acte de foi, un pater noster et trois je vous salue Marie.

Pour tout dire, je n'en n'ai pas manqué un traître mot. J'ai tout ouië tout vu, et il ne me reste qu'à lire la brique que l'imprimante vient de me livrer. C'est long à lire et « c'est très compliqué » à bien des places nous confie M. Bouchard, mais on nous « assure » (toujours le même) que les devoirs de la Commission ont été bien remplis. Faites-nous confiance, car tout ce que nous avions à faire pour être crédibles a été fait, nous a encore assuré l'un des commissaires dans la période de questions qui s'est déroulée dans les deux langues pour combler les attentes des journalistes anglophones qui ont déjà compris tout l'espace nouveau que ce formidable rapport leur confère d'emblée.

En fait, cela se résume en trois points bien identifiés par les deux commissaires. Pas de problème ; pas de coupable ; mais il y a 37 solutions pour diluer le pouvoir de la majorité canadienne-française du Québec, condamnée par contumace.

À ce qu'il paraît (dixit M. Taylor), les québécois interculturalisés vivent dans une société quasi parfaite. Pas beau ça !

Akakia

10 Comments:

Anonymous Gébé
dit :

Un peuple "Québécois Canadien français" interculturel et laïque, dans un Québec d'immigrants rassemblés en communautés ethnoculturelles avec leurs propres institutions ethnoreligieuses et linguistiques.

On vois qui a hérité de l'ouverture !

Un peu de vaséline, les Québécois ?

3:53 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

C'est un capharnaüm; on y trouve de tout. Bien sûr, ce ne sont que des recommandations; ce ne sont pas des vérités de foi.

Plus grave encore, la question identitaire est occultée.Aucune base sérieuse. On la contourne: on évite d'en parler. Il ne faut pas encourager la xénophobie. Les « de souche » sont tellement racistes.

Cette question de l'identité ne se réglera jamais, à moins que nous ayons la bonne idée de nous exterminer nous-mêmes.

Que dire de l'interculturalisme inventé par le PQ pour éviter de parler d'assimilation. D'ailleurs que signifie véritablement cette expression???? Quelqu'un le sait-il? Des mots, des mots pour nous berner.

Je ne crois pas que nous ayons avancé.

Dans les commentaires, la communauté juive est coulante;elle est organisée depuis fort longtemps. La communauté arabo-musulmane, mécontente : ils veulent des « jobs », peut-être les nôtres, qui sait.

Attendons les commentaires des Québécois et de ce qui en reste.

Encore une fois, c'est la confusion des langues, la Tour de Babel.

Quant à moi, je suis MÉTISSE et je n'en démords pas, c'est la seule manière de survivre dans ce capharnaüm.

Marie Mance Vallée

4:47 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Dans le rapport on parle de l'intégration à la « culture dominante », mais on ne la définie pas. Ce qui laisse un espace à une dynamique qui risque d'échapper totalement aux Canadiens français puisqu'ils n'ont plus de représentants qui parlent en leur nom.

Russel Bouchard

5:01 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

"D'ailleurs que signifie véritablement cette expression???? Quelqu'un le sait-il?"(Marie Mance Vallée)

C'était tordant de voir taylor tenter de l'expliquer cet après midi ! La journaliste s'y est pris à deux fois pour lui demander de l'expliquer. Sans succès.

Et ils proposent au gouvernement de faire une grande campagne de promotion de l'interculturalisme !

Je me demande si l'interculturalisme peut s'appliquer aussi à l'extérieur. Si c'est résistant à la pluie.

5:27 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

La campagne de propagande sur l'interculturalisme est déjà commencée.

Vous verrez tous les Québécois s'accrocheront à ce leurre, tels des colonisés jusqu'à l'os.

Marie Mance V

5:37 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

22 mai 2008

Message de Jean-Pierre Plourde;

"Et ils proposent au gouvernement de faire une grande campagne de promotion de l'interculturalisme !"

Quand on a rien a cacher, on a pas besoin de campagne de "propagande" pour faire avaler ses menteries.

C'est inqualifiable...

Alors, les crucifix dans le parlement ça fait partie du patrimoine!
Ceux de nos écoles et de nos mairies, c'est un irritant, il faut les retirer, trouvez l'erreur....

C'est qui le cave, Hen??? Comme dirait Jean-Michel.

Ça n'a aucun bon sens..., ce rapport est bourré de contradiction et d'erreurs fondamentales.

La verrue dans le visage de ce rapport c'est de considérer comme prémisse que le droit individuel à priorité sur le droit collectif, un héritage de Trudeau voté spécifiquement pour nous. Il s'est arrangé pour qu'on ne l'oublie pas Celui-là!

Imaginez ce que les Américains feraient s'il fallait que les immigrants mexicains réclament seulement 5% de ce qu'on cherche à nous imposer? Ça donne froid dans le dos... d'y penser.

Il faudra bien que le peuple allume quelque part! Voyons donc...

Pendant ce temps, les immigrants continuent d'entrer sans contrôle à Montréal grace à Jean Charest, le bras droit de l'autre;

Dépêche toi bon peuple, lorsque ta majorité sera tombée, tes actifs collectifs seront déjà liquidés dans l'approche commune et ta situation économique partiras d'une situation enviable à une pauvreté endémique, sans doute la plus cruelle d'Amérique, l'expression de nègre blanc d'Amérique va bientôt prendre toute sa signification et ta marge de crédit va souffrir sur ta visa ou master card...

Citoyen, Allume, tes services sociaux et de santé prennent déjà 50% de tes taxes et ça continue de monter, à ce rithme le système va s'écroulé, la faillite du système est tout à fait prévisible.

Ton salaire et le nombre de tes emplois ne sont pas partis vers le haut, mais vers le bas! Qui dit moins de salaire dit aussi moins de taxes pour le gouvernement, tu vois ou je veux en venir...

Tes chercheurs et étudiants les plus prometteurs dont tu as payé les études à grand frais s'en vont tous à l'étranger par ton indifférence.

Voit le précipice au bout du chemin, il est encore temps, mais dépêche toi à peser sur le frein.

Lève toi et marche...


Jean-Pierre Plourde,
saglac@gmail.com

6:46 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

"Alors, les crucifix dans le parlement ça fait partie du patrimoine!
Ceux de nos écoles et de nos mairies, c'est un irritant, il faut les retirer, trouvez l'erreur...."
(J. P. Plourde)

Ah mais je l'ai trouvé l'erreur !

Charest est bien conscient qu'enlever ce crucifix de l'institution la plus importante juridiquement, l'Assemblée Nationale, voudrait dire que c'elle-ci ne représenterait plus le groupe ethnoculturel Canadien français.

C'est le seul symbole qui nous représente dans l'État québécois.

Nous n'avons aucune structure organisationelle ethnoculturelle comme c'elles des immigrants et Anglais.

Sans ce symbole accroché au milieu de cette chambre, nous n'avons plus rien pour nous représenter.

Celà veut dire que l'État québécois est celui de la majorité ethnoculturelle Canadienne française et non de "tous" les Québécois.

C'est ce que B-T dénoncaient en recommandant de le déplacer ! Ils ont même souligner que nous sommes majoritaire dans les postes de la fonction publique et de magistrature, comme pour nous dire "celà ne vous suffit pas?". Mais notre présence ne confirme en rien que l'institution nous représente, un symbole (logo) oui !

Charest tient mordicus à ce que ce symbole reste là car il nous représente dans une institution qui n'a que semblant de pouvoir, le vrai étant à Ottawa.

Le décrocher, forcerait les Canadiens français à se faire des institutions hors de l'État et beaucoup plus efficaces car pouvant s'opposer à cet État et à Ottawa ! Des institutions "indépendantes".

7:21 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

J'ai effectivement trouvé le point faible!

Voici ce que j'ai envoyé comme commentaire sur l'article dédié au rapport B-T sur Cyberpresse:

"Les communautés ethniques immigrantes et la communauté ethnique Anglaise ont toutes leurs institutions pour les représenter. Nous, la majorité ethnique Québécoise Canadienne française, avons notre symbole au milieu de l'Assemblée Nationale du Québec, pour nous rappeller que notre institution à NOUS, c'est l'État. Bravo à Charest !"

Ils ont toujours publié mes commentaires, même les plus durs. Mais refusent de publier celui-là !

C'est Lagacé qui a accepté de le publier sur son blogue.

9:13 p.m.  
Anonymous Gébé
dit :

Ils les ont publiés maintenant!
Une encore plus cinglante!

L’important c’est que NOUS gardons notre symbole identitaire Canadien français sur le mur de l’Assemblée Nationale de l’État du Québec. Comme çà les minorités ethnoculturelles avec leurs institutions savent que la nôtre c’est l’État ! Qu’ils se le tiennent pour dit ! Bravo M. Charest !

9:45 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Pour renchérir au commentaire de M. Plourde, voici une tribune libre que j'ai soumis cette semaine à Vigile et qui, ce matin n'avait pas été publiée. Frilosité? Bonne question? Trop dérangeant?

Il faudra bien que nous fassions des choix. Ou nous laisser submerger par une immigration incontrôlée ou accepter de réduire notre train de vie.

De plus, ne faut-il pas au moins 10 ans pour qu'un immigrant soit rentable économiquement?

Ce n'était pas le mandat de la commission de traiter de ces sujets, mais tout de même qui les posera ces questions????

(...)

Au premier ministre
Au ministre de la Santé
À la chef du PQ
Au chef de l'ADQ
À M. Levine (pour la région de Montréal)



Encore la faute au vieillissement...


Encore une fois, ce sera la faute au vieillissement de la population si la situation ne s'améliore pas dans notre système de santé. Donc, la faute aux Québécois de souche. Si on peut finir pas s'en débarrasser... de ceux-là.

Et si on posait les véritables questions.

Est-ce que nos politiciens ont songé, ne serait-ce qu'un seul instant, que l'arrivée massive de plus ou moins 50 000 immigrants par année, soit la population d'une ville moyenne, ne nécessiterait pas la construction d'un hôpital par année? Quelqu'un pourrait-il regarder là où il y a engorgement? Quels hôpitaux? Dans quels arrondissements?

Le ministre Couillard semblait dire la semaine dernière qu'il n'y avait pas beaucoup de problèmes dans les urgences en région.

* * *

Et dans le même ordre d'idée, il faut observer ce qui se passe dans les transports en commun, et ce, bien avant l'augmentation du prix de l'essence. Aux heures de pointe, ils sont débordés; on se croirait dans les métros japonais.

Est-ce que nos chers politiciens ont songé qu'il faudra loger tous ces nouveaux arrivants, les soigner, les éduquer, les transporter.

Et qu'on cesse de nous parler du vieillissement; il y a d'autres causes dont on veut pas parler.

Marie Mance Vallée

6:38 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home