samedi, mai 24, 2008

De Canadiens français à canadiens-français. Nous voilà donc rendus dans la colonne des adjectifs !...



Un commentaire de Michel Vastel

« [Du fameux « Rapport Bouchard & Taylor], je ne lui reprocherai pas sa longueur (310 pages). Au contraire, c’est remarquablement écrit et plutôt concis.

Je ne lui reprocherai pas son conformisme: une commission d’enquête (ou de consultation) ne peut pas se permettre d’aller à contre-courant si elle veut être écoutée.

Je ne leur reproche pas de ne pas avoir de vision d’ensemble du Québec de demain - malgré son titre! Au contraire ils en ont une… Hélas!

Je reproche à ses deux auteurs - Gérard Bouchard et Charles Taylor - d’avoir peur de leur ombre de Québécois. Je leur reproche d’avoir fait porter le poids de leur raison d’exister - il s’agit tout de même bien d’une «Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culrurelles» - sur la majorité.

Alors, dans l’avenir, on «n’accommode» plus les minorités dites ethniques, la majorité «s’ajuste» à elles. Les mots ont un sens: ces deux intellectuels le savent très bien.

Les «Québécois de souche» deviennent des «Québécois d’origine canadienne française», comme il y a des Québécois d’origine haïtienne, d’origine asiatique ou africaine. Voilà les Québécois devenus minorité parmi une multitude d’autres minorités. Gérard Bouchard et Charles Taylor se comportent comme des Québécois qui cachent leur certificat de naissance.

Triste! »

Michel Vastel

3 Comments:

Anonymous Anonyme
dit :

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Vastel a vu juste. On demande à la majorité canadienne française, devenue québécoise de se fondre dans ses minorités ethniques qu'elle accueille déjà par ailleurs avec beaucoup de faste ( trop!). On demande aux canadiens français de "devenir" L'AUTRE!

Triste en effet!

Quelle trahison de la part de ces deux dindes!

Quelle trahison de la part de ceux qui les applaudissent!

Richard Harvey

4:59 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

En dehors du journal Le Devoir qui ne peut s'empêcher de dire des idioties, il faut lire tous les journaux francophones du Québec pour saisir à quel point les Commissaires ont fermé les yeux sur l'a réalité et l'essentiel. C'était prévisible, et revoyer mes textes de l'avant cirque de la Commission. Comme cela a été dit, Gérard a utilisé cette extraordinaire responsabilité pour justifier sa thèse négationniste et en remettre dans la fournée de ses incohérences.

Dans les journaux du Samedi, maintenant que l'énergie se dissipe, les gens voient ce qu'ils doivent voir. Les Canadiens français s'expriment massivement en défaveur de ce salmigondis d'assertions et de dénis. Les uns se disent carrément trahis, comme ces gens qui ont dénoncé l'affaire de la cabane à sucre et qui ont vu leur dénonciation tournée en ridicule par les commissaires dans le rapport ; les autres se sentent bafouées, humiliés, traînés par terre. Il n'y en a décidément que pour les immigrants et les anglos.

La table est mise. Les grands plats dans les petits plats, la fourchette à gauche le couteau à droite...

Akakia

6:26 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

24 mai 2008

Message de Jean-Pierre Plourde;

Ça ne fait que confirmer l'un de mes textes, juge et parti, sur saglacweb.com au sujet du contrôle de l'État sur les commissions d'enquêtes;

Un gouvernement choisit toujours le/les commissaire(s) d'une commission en fonction des conclusions qu'il veut obtenir de la dite commission.

Dans l'un de mes textes sur les accommodements raisonnables, pendant les consultations, j'avisais les commissaires que la réponse de leur commission était déjà "écrite".

La commission BT est elle-aussi et d'évidence tronquée.

Quand à la commission Gomery, il s'agissait d'interdire à la commission de s'intéresser aux gestes posés par la fédération pendant le référendum de 1995, seul les fraudes du privé devaient-être retenues.

On appelle cela manipuler l'information...

A bientôt;


Jean-Pierre Plourde,
saglac@gmail.com

10:56 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home