lundi, février 23, 2009

Le livre de Russel Bouchard, « Une histoire de la navigation sur le Saguenay », enfin disponible


Pour vous procurer le livre par la poste, il vous suffit de commander directement à l'adresse de l'auteure, et de joindre à votre commande un chèque ou un mandat poste de 49$, ce qui comprend le livre et les frais d'expédition.
Écrire à :
Russel-A. Bouchard
33 Saint-François,
Chicoutimi, Qc.
Canada
G7G 2Y5


Daniel Côté (texte)
Jeannot Lévesque (photo de l'auteure)
Texte tiré du Progrès-Dimanche, Chicoutimi, 22 février 2009

Le livre que lancera l'historienne Russel Bouchard le 25 février à 17h, à l'hôtel de ville de Chicoutimi, compte parmi les plus importants de sa longue carrière. Intitulé «Une histoire de la navigation sur le Saguenay», cet ouvrage de 420 pages montre à quel point ce cours d'eau a été - et demeure - le point d'ancrage de l'occupation humaine au sein de notre région.

Au fond, c'est l'histoire de toutes les histoires. Richement illustré, comme en font foi ses 140 photographies et ses nombreuses cartes, ce livre évoque toutes les facettes de la rivière, de la légende amérindienne qui en explique la naissance à la création d'un quai d'escale à La Baie, en passant par la traite des fourrures, l'exploitation des pinières par Sir William Price I, de même que la production de la pulpe et du papier, de l'aluminium et de l'électricité.

Pour qui n'a jamais lu sur l'histoire de la région, c'est l'équivalent d'un cours 101. On voit apparaître des personnages familiers, les Cartier, Champlain, McLeod, Price et Dubuc, sans parler des missionnaires et des navigateurs, ainsi que des colons et des ouvriers qui ont fréquenté le Saguenay au fil des siècles.


«Je compte 37 ans de métier et 30 ans de recherches en carrière, ainsi que deux ans de travail sur ce projet et neuf mois d'écriture, ce qui constitue un record pour moi. J'ai donné le meilleur de moi-même pour que les gens découvrent et s'approprient enfin leur rivière. Il s'agit d'une première au Québec. Même le Saint-Laurent n'a pas eu droit à une histoire aussi complète», a mentionné l'auteure au cours d'une entrevue accordée à Progrès-Dimanche.

Le livre est structuré de telle manière que la grande et la petite histoire sont étroitement maillées. Des anecdotes aident à humaniser le propos, comme ce témoignage du père Pierre Laure qui exerçait son ministère à la chapelle du poste de traite de Chicoutimi, en 1720, lorsqu'on lui a demandé de bénir un mourant à Tadoussac. Tombé dans le Saguenay avec ses deux canoteurs amérindiens, ce vaillant homme a failli mourir à la suite d'«un orage qui s'étoit élevé soudain du nord-oist».

// La version complète du texte est disponible dans votre Progrès-Dimanche

2 Comments:

Anonymous Anonyme
dit :

Bravo ! à vous Russel-Aurore

Si tout les historiens et historiennes du Quebec travaillais pour cette cause Métis ,comme vous le faite si bien ,notre reconnaissance serais à notre porte.

Merçi à vous pour tout ce travail accomplis depuis tant d,année.

M.T

12:44 p.m.  
Anonymous Jean Morisset
dit :

Russel, sois salué(e)

Honneur, Gloire et fierté,
comme on dit en Haïti.

Je suis impressionné et ému.

Ému, parce que c’est toujours,
au-delà du travail, une grâce et un cadeau
de l’esprit de terminer un projet de beauté
qui tient à la fois au cœur, à la mémoire et à l’avenir.

J’ai devant moi, dans un petit encadrement,
l’original d’un document que j’ai eu pour une bouchée
et demi de pain, à Paris, il y a une dizaine d’années

«Carte du Cours de la rivière du Saguenay
appellée par les Sauvages Pitchitaouichetz
Dressée sur les Manuscrits du Dépost
des Cartes, et Plans de la Marine, 1744

Par N. Bellin, Ingénieur de la Marine

Ces couleurs, ces lavis, ces invocations sourdant
des toponymes, la Pointe des Terres rompues ou
Kamontechiougoachit… Roches à la bonne femme… etc.

Impressionné, parce que c’est toute la noble et farouche
âme métisse canadienne-canayenne qui en ressurgit.

Merci à toi
et merci à tous les Manitous
et les Manitouves qui t’ont
inspirée et soutenue durant
toutes ces années

Jean M.

4:26 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home