mercredi, juin 13, 2007

« Ils n'en mourroient pas tous mais tous en étoient frappés »


Ce pays est vraiment malade de lui-même ! Après le scandale des commandites et les fastueuses élucubrations de l'ex-gouverneure-générale du Canada, Mme Clarkson (une garde-robes princière payée à même nos taxes et impôts), voilà que le virus de la folie des grandeurs ronge cette fois-ci cette autre membre inutile de la moëlle épinière de la monarchie constitutionnelle canadienne, en la personne de Mme Lise Thibault, ex-lieutenant-gouverneure de la province de Québec. Selon ce qui ressort des examens minutieux de la Vérificatrice générale du Canada, Mme Thibault, une femme pourtant sortie d'un milieu modeste, a vite appris à ne pas regarder à la dépense lorsqu'elle était en fonction (de 1997 à 2007).

Chaise roulante ou pas, la Madame roulait carrosse doré ! Selon la Vérificatrice générale, Sheila Fraser, elle aurait utilisé ainsi quelque 710 000$ de fonds publiques pour des dépenses jugées « inacceptables ». Parmi ces irrégularités facturées aux comptes publics sous de fausses représentations, notons simplement des doubles facturations (129 000$, c'est quand même pas rien !), des dépenses personnelles, des parties de golfe, des voyages, des tickets d'avion et une multitude de petits bonheurs d'occasion qui auraient profité à ses proches et que l'État n'avait réellement pas à prendre en charge.

Malgré ses « troubles de mobilité » (sic !) et ses limites intellectuelles apparentes, Mme Thibault n'a donc pas pris de temps à apprendre l'abécédaire de la folle dépense et de l'abus public. Elle avait de l'État un carnet de chèques en blanc, elle avait en elle une tache sociale à faire disparaître, et elle n'avait qu'à demander une brosse à dents en or pour en avoir une. C'était bar ouvert, elle avait le droit de commander des bouteilles de millésimé qui n'étaient pas sur les tablettes, et elle s'est servie tant qu'elle a pu. De fait, elle s'est bien amusée et elle a bien ri pendant qu'elle était en fonction ! Ce qui prouve bel et bien qu'il n'est point nécessaire d'avoir du génie, tous ses membres et de la culture pour apprendre à dépenser comme une reine quand les temps s'y prêtent. Il suffit de laisser aller librement ses penchants pour le luxe et le lucre, de faire pitié dans sa chaise roulante quand cela est possible, et la nature sait bien faire le reste.

La suite est toute indiquée ! Mme Thibault sait fort bien qu'elle ne remboursera pas un traître sou. Elle sait fort bien, en effet, que la nature même de cette fonction est un abus du système, une dysfonction constitutionnelle, et qu'elle n'a plus qu'à sauver l'image par une mise symbolique —une visite communautaire dans un centre d'accueil pour les femmes victimes de violence conjugale par exemple— pour que le système sauve la face. Ceux qui font voter les lois derrière les rideaux opaques, savent fort bien au reste que l'été va laver l'essentiel de cette dette d'honneur que le public a déjà payé de ses sueurs et de ses labeurs. C'est triste et désolant à dire comme ça, mais c'est le jeu du maître et des esclaves auquel nous acceptons de souscrire par notre lâcheté. « Ils n'en mourroient pas tous, comme disait l'autre, mais tous en étoient frappés »

« Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'étoit capable
D'expier son forfait. On le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »
LaFontaine, « Les Animaux malades de la peste ».


Bonnes vacances quand même...

Akakia

7 Comments:

Blogger Ishtar
dit :

&&&&&&&&&
&&&&&&&&&
Au fédéral ou au provincial, il faut abolir ces fonctions au plus "coupant" pour ne pas employer un autre mot. Ces reliquats de monarchie n'ont plus leur place depuis 1793.

La France l'a compris et y a même vu motif à révolution. Le peuple pour et par le peuple! Faut-il encore trancher un ou deux cous pour comprendre? La fonction de Gouverneur général au Canada et celle de Lieutenant gouverneur dans les provinces n'ont aucune raison d'exister depuis le rapatriment de la Constitution. Wô les politesses à grands frais!

Que ce soit des hommes ou des femmes, des personnes sur leurs deux jambes ou à roulettes, des gens de couleur ou non il faut y voir une question de principe basée sur la démocratie, la justice, l'égalité et la fraternité. Point besoin de ces bâtards de la Couronne, qui se paient à nos frais un maudit beau trip!

Le Moyen Âge, y'en a marre! Voyez quossa donne!

9:53 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Elle aura été « une quêteuse montée à cheval », comme aurait dit mon père. On dirait aujourd'hui une parvenue.

La fonction lui aura monté à la tête, comme on dit. Elle est bien le produit de la révolution tranquille : plus de principes, plus de moral, plus d'éthique, etc....

Elle terminera sans doute sa vie dans l'opprobe général.

Si nous étions un peu plus circonspect, nous ferions attention avant de faire des idoles, des héros de gens qui ne le méritent pas. On est fort là-dessus au Québec.

Pauvre femme! Et pauvre de nous!

8:46 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Correction : opprobre et non oppobe.

10:53 a.m.  
Anonymous Esther Gravel alias Ishtar
dit :

Madame Marie-Mance, j'adore l'expression de votre père pour parvenu : Quêteux (ou quêteuse) monté(e) à cheval :-)

11:25 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Et Michel David dans Le Devoir de ce matin est bien plus cynique que moi : il parle de la Mère Bougon.

Aurait-elle été la Mère de tous les Bougons québécois??????, compte tenu du poste qu'elle occupait...

Il faut bien s'amuser un peu...

Ça va replacer les idées à ceux qui prétendent que les femmes feraient mieux que les hommes pour gouverner. La bêtise n'a pas de sexe.

4:01 p.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Vous avez bien raison. Et attendez de voir la reine des Bougon, demain matin, avec le papier que je vous ai préparé sur la chicane entre l'Alcan et le maire Jean Tremblay

Russel-A.

4:40 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

Bonjour Russel-A, Madame Marie-Mance, Richard, Zach etc...

S'il y en a qui se rendent compte que mon blogue n'est plus accessible, ils ne se trompent pas. Je l'ai fermé aujourd'hui (vendredi le 15 juin)...
J'ai décidé de m'octroyer une petite vacance à mes frais :-)) pas comme madame Thibeault...

Comme les commentaires étaient très rares sur mes articles, :-) je me suis dit que je ne manquerais pas beaucoup à mes lecteurs et lectrices :-).

Je vais continuer à visiter tous les blogues intéressants dont celui-ci et apporterai mon grain de sel à l'occasion.

Esther Gravel autrefois Ishtar

9:05 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home