mercredi, mai 09, 2007

L'avenir du PQ, selon Jacques Brassard

Pour grossir le texte, il vous suffit de cliquer sur l'image.


21 Comments:

Anonymous Anonyme
dit :

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

9:38 p.m.  
Blogger Ishtar
dit :

Le plus petit commun dénominateur et le plus grand commun diviseur? Deux notions qui ont égaré beaucoup de Québécois lors de la dernière campagne électorale, moi la première. La Nation pour la première, le Chef pour la deuxième.
Une redéfinition du concept de la Nation serait bienvenue dans les délais les plus rapides, avant ou disons en même temps que le choix d'un chef.
Ensuite posons la vraie question : "Le Fédéralisme est il toujours le même grand méchant loup au tournant du XXIe siècle?"

Si je peux me permettre cette analogie avec une partie de hockey, comme l'ADQ aura l'avantage de la glace dans le Salon Bleu face au Gouvernement Libéral, nous pourront juger de la justesse et puissance des tirs qu'ils décocheront. N'oublions pas que la rondelle doit non seulement être dirigée vers le but, mais qu'elle doit rentrer dans le but. Regardons la partie avec intérêt. Et si une équipe qui assiste au match (le P.Q.)désire quitter la ligue, peut-être que l'ADQ ramassera les meilleurs éléments pour l'année suivante. Ça se voit dans les ligues sportives. On appelle-ça du repêchage. Qu'en penses-tu?

10:19 p.m.  
Anonymous Richard Harvey
dit :

Le vent souffle au sud, on va au sud. Le vent souffle au nord, on va au nord...hein! Ti-jacques?

Au fond, fais donc comme tu as toujours fait. Quand y a du vent on lève les voiles. Si y fait pas beau on s'assit pis on boit...et vogue la galère...tralalère ça sent la rivière...!

10:20 p.m.  
Blogger Ishtar
dit :

oops... j'oubliais! :-) Quant au Référendum... on reste dans le même thème que mon analogie avec le hockey... pour le moment on met ça sur la glace... pour ne pas dire les calendres grecques...

10:28 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Ah! tiens donc! Mais quand ce môssieu dit-il la vérité???

Le voilà qu'il sait quoi faire maintenant...Qu'il aurait un plan. Est-ce le sien ou celui de son nouveau patron?????

Mais qui peut encore croire ces tristes et cyniques personnages péquiss et bloquiss d'opéras bouffes qui nous ont manipulés depuis des décennies maintenant...

11:04 p.m.  
Anonymous Richard Harvey, Métis
dit :

Les gens Du Saguenay et du Lac ma chère, qui les ont portés aux nues et les ont élus. Je crois que les électeurs ont choisi de mourrir avec eux. C'est leur droit.

Pour la statue, quelqu'un a-t-il du nouveau?

12:05 p.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Et pourquoi pas une belle grosse statue qui attire les pigeons et les goélands qui ne se priveront pas de leur laisser leurs messages là où l'aura pèse lourd sur l'orgueil.

Russel-A.

12:33 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Hé Hé!

6:47 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Loi 101: Québec promet la tolérance zéro

Norman Delisle

Presse Canadienne

Québec

En matière linguistique, ce sera «tolérance zéro» pour les infractions à la loi 101, promet la nouvelle ministre responsable du dossier, Christine Saint-Pierre.

http://www.cyberpresse.ca/article/20070510/CPACTUALITES/70510175/6488/CPACTUALITES

-------------------------

Hé hé!

6:51 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

C'est comme à la pêche.

Il faut que le poisson morde bien à l'ameçon avant d'entreprendre le jeu.

Moi j'aime beaucoup la pêche.

Hé hé!

7:05 p.m.  
Anonymous Richard Harvey, Métis
dit :

Mopi aussi!

10:44 p.m.  
Anonymous Richard Harvey, Métis
dit :

Zach,

j'aime beaucoup la pêche!

10:47 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

M. Brassard a oublié le catholicisme des Canadiens français!

Ça c'est impardonnable!

L'ethnicité du peuple Canadiens français ne tient qu'à un seul facteur déterminant: il est catholique.

Allez M. Brassard, recomposez votre texte. On vous donne une autre chance.

Ou seriez vous, au fond de vous-même, qu'un autre de ces "civiques" qui réclâment le "déracinement" du crucifix planté au coeur de l'Assemblée Nationale des Canadiens français catholiques à Québec?!

Montrez-vous sous votre vrai visage, M. Brassard!

7:04 a.m.  
Blogger Ishtar
dit :

J'ai beau lire et relire l'éditorial de M. Brassard, je ne sais toujours pas où il veut en venir.
Pourtant ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, il me semble! Vous connaissez la suite "...et les mots pour le dire arrivent aisément". Mais là, j'ai pas saisi un traitre mot. Y'a-t'y quelqu'un qui peut me dire, c'était quoi son message?
Je suis bien d'accord avec Zack Gabello et les autres, monsieur Brassard. Veuillez je vous prie recomposer votre texte pour qu'on comprenne, car présentement il ressemble à un bol de jello... et comme chacun le sait, la jello se liquéfie dès qu'il fait un peu chaud. Ça fait pas sérieux! Si la politique vous intéresse, mettez y du consistant, pas juste de la langue de bois!

7:42 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Oh! Il est très clair, M.Ishtar.

Il insiste sur l'ethnicisation du peuple Canadiens français.

Non pas l'ethnicité moderne (historico-culturel), mais l'ethnicité "du début du mouvement nationaliste Canadien français", c'est à dire après 1760 (conquête), c'est à dire une ethnicité d'ascendance. L'ethnicité du temps de Duplessis, et du clergé.

Ainsi l'ethnicité d'ascendance (par le sang) des Amérindiens devient légitime.

C'est pas un problème pour Brassard qui concoit que la religion est un trait fondamental de l'ethnicité d'un peuple et qu'il se transmet par ascendance. Le judaïsme, entre autres, et le juifs qui le pratiquent.

Comme si les catholiques formaient aussi un peuple.

Il voit en Dumont un nouveau Duplessis.

Il est loin du pays véritable d'avant 1760 et vieux de 250 ans.

10:36 a.m.  
Blogger Ishtar
dit :

:-)pour Zach Gabello, petite rectification, je suis une fille:-)! :-) Pour en revenir à votre commentaire, je pense comprendre mieux son discours avec cet éclairage. Esther Gravel alias Ishtar

11:25 a.m.  
Anonymous Russel-A. Bouchard
dit :

Zach, te voilà maintenant aux prises avec deux dames... (sourire).

Russel-Aurore

11:31 a.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

Ishtar! Mais oui!
La déesse. J'aurais dû savoir!

Je la connaît mieux sous le nom Astarté.

Bein, je suis en bonne compagnie dites donc!

Des déesses en plus! :)

12:03 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

"je pense comprendre mieux son discours avec cet éclairage." (Esther Gravel alias Ishtar)

Le PQ, et le PLQ, ont le monopole sur l'identitaire d'après la Révolution Tranquille.
L'ADQ vient de démontrer qu'un retour à l'identitaire du Duplessisme (avant la R-T) est payant et possible.

Brassard est pas mal idiot de proposer au PQ de compétitionner avec l'ADQ sur ce terrain. Il n'y a pas de place pour deux dans cette voiture là. Brassard serait un bon candidat pour l'ADQ.

Le PQ est dans un cul de sac. L'identitaire vide d'après la R-T s'essoufle et le PQ, comme Brassard et l'ADQ et le PLQ, savent très bien qu'ils ne peuvent pas aller à l'identitaire d'avant 1760.

Il est impératif pour eux de maintenir le Québec dans la conquête, où toutes les identités sont séparées, dans des réserves. Car faut bien se l'avouer, les Canadiens français et les Métis sont aussi dans des réserves comme les Amérindiens. Ainsi l'élite peut centraliser le pouvoir et l'économie à Montréal.

Un retour à l'identitaire d'avant 1760 c'est une reconnaissance des droits collectifs et à l'autodétermination de chacun. C'est une reconnaissance de l'autochtonie des Canadiens français qui partageaient le territoire avec les Amérindiens et Métis et qui n'ont pas plus abandonner leur droits sur celui-ci qu'eux. Le traité de Paris est illégitime et invalide.

Montréal, perdrait sa mainmise sur toutes les régions.

C'est la trahison du PQ et du Bloc et le mensonge d'une réelle volonté de faire l'indépendance. Le référendum est l'instrument qui assure la pérénité de l'éternel étapisme qui assure à l,élite montréalaise ses privilèges.

1:01 p.m.  
Anonymous Zach Gebello
dit :

On nous prend pour des valises!

http://www.ledevoir.com/2007/05/11/143034.html

Décidément, le Mouvement National des Québécois s'est dépassé cette année!

À défaut de ne pouvoir fêter la naissance du pays, comme toutes fêtes nationales normales, on nous suggère de fêter nos succès à l'extérieur! Pas de pays? Pourquoi faire? On a le Monde!

Puisqu'on a plus rien à se remémorer comme peuple, ayant froidement délogé tous les symboles rappelant les Canadiens français, fallait bien trouver un symbole actuel qui se rapprocherait le plus de notre nouvel identitaire purement territorial!

Une grosse valise!

Voilà à quoi notre histoire est maintenant réduite.
Le peuple québécois n'a pas 400ans mais seulement 50 ans!

La naissance: Expo 67 (Révolution Tranquille)

La conquête (du monde): 2007

En effet, ça entre dans une valise.

En 50 ans, de moutons sous Duplessis et le clergé, à des valises aujourd'hui.

Bonne fête nationale.

1:06 p.m.  
Blogger Ishtar
dit :

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

5:49 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home