dimanche, mai 13, 2007

Pauline 1ère, sera-t-elle couronnée reine du Péquistan ? À suire...


À l'heure d'aller sous presse, DuCeptre (!) a déja quitté la course à l'anglaise, les talons par devant, honteux comme le paon éconduit. Comme bien d'autres, il aura donc quitté le champ de bataille sans avoir livré bataille, à la manière de Vaudreuil, le gouverneur Canadien français qui a applaudi la capitulation de la ville de Québec en 1759, puis signé —au nom du peuple qui a le dos large quand ils en ont besoin— la capitulation de Montréal en 1760.

Voici le Parti, voilà le Pays...

Akakia




« Le nouveau chef du PQ : 4 trente sous pour une piastre ?
11 mai 2007, par Zach Gebello

"C’est la pression exercée par le mouvement indépendantiste qui pourrait changer la "donne" politique... Sinon, les politiciens professionnels auront beau jeu..." (Brassard)

Ils imposent déjà le prochain chef. Duceppe et Marois se présentent déjà, sans même attendre le brassage des idées qui établira la nouvelle stratégie du PQ. Comme s’ils acceptaient d’avance d’être à la tête de n’importe-quelle direction que les membres auront décidés.

Je trouve pas celà normal.

Il me semble plus logique que quelqu’un de sensé attendrait de voir quel nouveau programe et direction les membres auront convenus démocratiquement et seulement alors déciderait s’il lui convient d’en être le menneur à terme (s’il y croit). Car c’est bien le rôle du chef.

Ce qui me parraît de plus en plus évident c’est que, contrairement à la croyance populaire chez les militants, le PQ ne gouverne pas une province lorsqu’il est au pouvoir, pas plus que le PLQ dailleurs. Il gouverne une métropole ; Montréal. Tout le pouvoir et l’économie sont centralisés à Montréal. Les régions sont abandonnées et ainsi forcant l’exode vers Montréal et les autres grands centres (raison des fusions). C’est de ces grands centres que sont exploités les ressources des régions et le capital prend la direction de Montréal et même hors du Québec. C’est une compétion entre métropoles (Toronto). Les politiciens professionels se placent pour des postes clés dans les multinationales qui exploitent les régions.

L’étapisme n’est pas une erreur de jugement du PQ ou un manque de vision stratégique. C’est prémédité. Le PQ n’a même pas besoin d’être au pouvoir. Louis Bernard se satisferait très bien de l’opposition officielle. Son dernier plan de refuser de gouverner une province afin de reprendre le pourcentage des souverainistes perdus me parraît une nouvelle forme d’étapisme. Juste assez pour retourner en opposition officielle et pas assez pour prendre le pouvoir. Position stable et avantageuse car non responsable des mauvaises décision d’un parti au pouvoir. C’est l’ADQ qui est à la bonne place. Et l’ADQ a une idéologie de droite ainsi qu’un identitaire de type Duplessiste qui fait rêver le corporatisme et baver le PQ qui ne pouvais pas l’adopter à cause de sa base de gauche.

L’identitaire "civique" du PQ ne passe plus et est de plus en plus rejetté. Et l’identitaire de droite, Duplessiste est à l’ADQ. Le PLQ avait été emballé par l’identitaire civique du PQ et l’avait adopté, mais se retrouve lui aussi qu’avec ses anglos et minorités ethniques. Le PLQ n’a pas une base de gauche et peut compétitionner sur le terrain droite-Duplessisme avec l’ADQ. Ce laisse notre PQ dans un sacré cul de sac.

Le PQ ne veut pas l’indépendance. Il l’aurait déclaré il y a longtemps. Il était au pouvoir assez souvent pour le faire. L’indépendance est une question territoriale et ce territoire ce sont les corporations qui l’exploitent. Le territoire n’appartient donc pas au peuple. Nos politiciens sont là pour servir les corporations qui en retour leur assurent les privilèges de l’élite. Il n’y a qu’une seule manière de faire l’indépendance du Québec, c’est de reconnaître que le peuple Canadien français qui partage ce territoire avec ses autres habitants que sont les Amérindiens, Métis et Inuits, est donc tout aussi autochtone qu’eux, et comme eux n’a jamais cédé ses droits sur ce territoire. Le traité de Paris est invalide et illégal et le Roi de l’Empire de France ainsi que le Roi de l’Empire britannique en étaient tout-à-fait conscients. Ils ont les deux misés sur leur certitude que ce peuple Canadiens français serait totalement assimillé dans les 50 ans à venir. Ce qui n’est pas arrivé.

C’est l’identitaire d’avant 1760. C’est l’identitaire de 250 ans d’histoire. D’une histoire avant la conquête. Pourtant, c’est c’elle que s’interdisent et nous interdisent tous les partis au Québec. Civique d’après la Révolution tranquille, et Duplessiste d’avant, Patriotique (premier mouvement nationaliste), mais jamais l’identitaire d’avant 1760. Toujours un identitaire de conquis. Un identitaire qui rappelle que le territoire appartient à la reine d’Angleterre.

C’est pourquoi le PQ, depuis les années 80, (Louis Bernard, Jacques Brassard, etc...) négocie l’autonomie et les territoires avec les Innus en catimini sans en dire un mot aux Canadiens français, qu’ils leur prendraient l’idée de réclâmer quelque-chose aussi et se mettre à fouiller leur passé. La paix des Braves. Chut.... Et le PLQ a pris la relève avec les mêmes documents que le PQ leur ont transféré.

Plus facile de négocier avec quelques milles Amérindiens qu’avec 3 millions de Canadiens français en régions n’est-ce pas ?

Le mouvement indépendantiste peut y mettre toute la pression qu’il voudra, ils laisseront le PQ mourir avant de faire l’indépendance.

Zack Gebello»

3 Comments:

Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Il y a eu L'Avant Hérouxville et maintenant, L'Après Hérouxville. Et il y a eu le 26 mars.

Sauront-ils conclure??????

10:35 a.m.  
Anonymous Marce Pettersen
dit :

Y sont fort les souverainistes... et il faut reconnaitre la force de leurs communicateurs...
Pauline Maroi, celle-là même qui a scrappé le système de Santé avec Rochon et qui a fait dégringoler la natalité au Québec malgré son programme de garderie socialiste à 5 dollars.

C'a me fait chier de voir ça...

Marc Pettersen
Chicoutimi

11:14 a.m.  
Anonymous Louis
dit :

Marois, c'est le contraire de Boisclair... C'est peut-être justement pour cette raison qu'on l'aime tout à coup!

En espérant que le PQ ne se casse pas la gueule cette fois-ci!

Mais est-ce qu'un couronnement est vraiment la solution?

J'en discute sur mon blogue si cela vous intéresse.

5:07 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home