jeudi, mars 09, 2006

Rumsfeld et la Liberté (sic !)

« La mondialisation n’est pas un concept sérieux. Nous l’avons inventé pour faire accepter notre volonté d’exploiter les pays placés dans notre zone d’influence. » J.K.Galbraith, illustre économiste U.S. cité par Claude Hagège, in Le Monde du 1/3/06. Courtoisie de Lucien Choudin, Voltaire à Ferney.

***

Interrogé, en avril 2003, devant les caméras pour expliquer le chaos créé à Bagdad par l’intervention militaire américaine, le secrétaire d’État américain, Rumsfeld, a ratiociné que « c’était là, pour les Irakiens, le prix de la liberté » ! Mais qu’est-ce que ce prétentieux peut bien connaître de la liberté ? Que vaut cette capacité, pour un individu, de pouvoir choisir entre McDonald et Burger King !?

S’il est une chose que les Américains ont oublié depuis longtemps, c’est que la liberté ne s’acquiert qu’au prix des refus, des privations et des souffrances consentis par ceux-là mêmes qui la requièrent ; et qu’elle n’est surtout pas un résultat imposé.

Au téléjournal d'hier soir, ce jeudi 9 mars 2006, Céline Galipeau, correspondante pour Radio-Canada, nous a présenté un fabuleux reportage sur l'Afghanistan de l'american way of life. Sidérant ! Au coeur de Kaboul, on y voyait un centre d'achat à la mode chez nous, avec plein de clinquant, des faux ors, des bébelles et des cochonneries typiques de cette ère de l'hyper consommation comme seuls les Ricains savent le faire. Le produit de la... liberté américaine à la Bush-Rumsfeld, enfin arrivée au coeur d'une civilation dévastée par la guerre, la cupidité, l'intolérance et l'imbécilité humaine !

La journaliste canadienne, brillante comme pas un, nous a fait voir, en un clin d'oeil, ce que vaut cette liberté : une dame drapée dans sa burka bleue madone avec son bébé affamé pleurant sur sa hanche, tendant la main à une autre dame, afghane et libérée (!) celle-là, sortant toute pimpante du centre d'achat, visage bien maquillée, cheveux au vent, vêtements et chaussures griffés. Moue de dépit de la part de la seconde ; contre rage au coeur et humiliation pour l'autre, la maman qui a eu le temps de nous dire devant la caméra qu'elle n'avait pas le droit, à cause de sa pauvreté, d'entrer dans le centre d'achat. Et, pourtant, c'est sous prétexte de libérer cette deuxième dame, le peuple, que Bush & Rumsfeld ont lancé leurs robocops, leurs bombes et leurs méfaits sur ce pays.

Au nom de la liberté, et sous prétexte de libérer un peuple de la tyrannie, des chaînes encore plus lourdes et une tyrannie encore plus inhumaine ont été imposées au peuple pour lequel on a prétexté faire cette guerre. Comprenez pourquoi les Américains méritent tout mon mépris et pourquoi je prends cette minute de mon temps ce matin, pour le crier...

Akakia

8 Comments:

Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Je n'ai jamais été une «fan» des EUA et je m'en félicite aujourd'hui. J'ai toujours trouvé que cette nation n'avait pas de fondement solide. Bien avant l'avènement du cinéma, ils en connaissaient déjà les rudiments.

Si la notion et la conception que les Américains ont de la liberté est à la hauteur des propos de leur élite politique, incluant Bill Clinton (cf. génocide au Rwanda), nous devrions être inquiets. Et que dire de ces milliers de Québécois qui ont assisté comme à une grand'messe à une conférence de Clinton, hier à Montréal. Je dirais que c'est gênant.

Bien sûr, il ne faut pas généraliser, mais tout de même...

Je croirais que les citoyens de cette nation, dite démocratique et libre, sont très aliénés et qu'ils ne savent plus ce qu'est la véritable liberté.

7:24 p.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Ma chère Marie Mance,
Vous m'avez donné le goût d'en rajouter ce matin, à partir d'un reportage de Céline Galipeau, diffusé hier soir au téléjournal de Radio-Canada. Je vous invite à retourner à mon propos initial, au portique de mon... blogue.

8:18 a.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

J'ai vu ce reportage et je ne trouve plus de mots pour qualifier cette... liberté... qu'on leur impose...

Sidérant, tiens! Voilà le mot que je cherchais.

Et le gouvernement canadien et ses complices, incluant le NPD et le BQ, de l'Opposition dans ce dossier, qui, en mai dernier, ont profité de la confusion générale pour taire la décision du gouvernemet de participer à cette affreuse guerre qui ne profite qu'à des privilégiés au nom de la LIBERTÉ et de la DÉMOCRATIE.

Quand je vois de pareilles choses, je me dis que les Métis ont bien raison de s'occuper de leurs propres affaires. Ne comptons que sur nous. Eet surtout, surtout, ne nous laissons pas impressionner par les vendeurs du temple.

Et pendant ce temps le Québec est à feu et à sang au point de vue économique, financier, moralité et j'en passe. Si vous voulez mon avis, rien ne va plus ici. Nous assistons présentement au déballage d'horreurs (SAQ, SAAQ, Loto-Québec, Mont Orford, etc...)que nous soupçonnions même au temps du PQ.

Je vérifie régulièrement dans mon milieu et c'est la grogne générale, si ce n'est de la colère qu'on n'ose pas montrer.

Et on nous dit en pays libre. Nos représentants politiques confient à «leurs spécialistes» des études pour justifier leurs malversations et leur malhonnêteté quand ils refusent de consulter les citoyens par référendum, comme dans le cas de l'Approche commune.

10:54 a.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Ma chère Marie Mance,
Vous êtes en train de décrire un état de fait : une société qui s'effondre ! Et l'historien que je suis vous dit que vous n'avez encore rien vu. Le craquement qui va révéler l'ampleur de cet effondrement va se faire entendre lorsque les banques américaines vont décoter la dette du Québec ; ça va être l'effet domino. Quand ? D'ici peu, nul doute...

Autre chose. Vous avez ouïe et vu, depuis quelque jours, l'importance qu'on donne à la grippe aviaire au Québec. J'imagine qu'il y a un danger potentiel réel puisqu'on le dit avec tant d'intensité et que je ne suis pas un spécialiste en la matière ; mais comprenez que le gouvernement utilise cette menace apeurante pour imposer sa tyrannie. Le scénario se répète inlassablement depuis la naissance de l'humanité ; dès qu'un pouvoir politique quelconque est menacé de périr par le peuple, rien de mieux qu'un danger imminent, un fléau annoncé, une menace commune, pour contraindre le peuple en son nom et au nom de la liberté...

12:34 p.m.  
Anonymous Anonyme
dit :

La grippe aviaire...

Une petite anectote?? Ce matin ma femme me téléphone au bureau presqu'en panique (j'exagère un peu) me disant as tu entendu ce qu'on dit de la grippe avaire...c'est affreux , que va t il arrivé a mes enfants?? Ils disent qu'il n'y aura plus de place pour empiler les cadavres, ect, ect....

WOW les moteurs, parle-t-on de la même grippe aviaire ou ont-ils découvert une autre souche du virus???

J'ouvre le Quotidien et le titre de l'article m'ébranle aussi 96,000 victimes au Saguenay Lac-St-Jean!!!!! En réalité dans le pire des cas on parle de 300 victimes!! C'est très important mais loin de 96,000 non????

Je lis tous les articles sur les 2 pages consacrées au fléau et ....au surprise le fléau a fait depuis 1997 (la date de son apparition) 96 morts en Chine et en Asie!!!! Considérant la population chinoise je suis convaincu qu'il y a eu plus de suicides juste hier dans ce pays que de décès causés par la grippe aviaire en 10 ans!!!

Je ne suis pas un spécialiste non plus mais c'est quoi cette folie de faire peur au monde comme ca.

Et a bien y penser je croyais lire les propos des informaticiens qui nous prédisais une catostrophe avec le BOG de l'an 2000!!!

Mais c'est aussi ca la liberté....ne pas tout gober au premier niveau et questionner, se questionner et surtout s'informer!!!

Ma première question est toujours: A qui profite le mal????

3:23 p.m.  
Anonymous Russel Bouchard
dit :

Très juste et très pertinent. On a oublié, et on s'efforce en haut lieu de nous le faire oublier, que la vie est un peu et aussi beaucoup une aventure, ce qui sous-tend quelques risques et quelques imprévus, ce qui nous laisse encore une porte ouverte vers la liberté. De tous temps, on a mené les peuples à l'abattoir par la peur et par la terreur fabriquée lorsque la peur naturelle n'était plus au rendez-vous. Et nous y sommes, encore une fois.

À quoi bon s'énerver pour l'inéluctable, si inéluctable il y a ; ce qui ne peut être empêché arrivera de toute façon. Que les gouvernements soient prêts à accueillir une menace réelle appréhendée, c'est tout ce qu'on attend de lui. Que M. Couillard s'occupe de ses poules, c'est pour ça qu'on le paie ! Et pour cette psychose collective duement entretenue par lui et le régime, je n'embarque pas. Je garde l'oeil ouvert...

6:34 p.m.  
Anonymous Marie Mance Vallée
dit :

Toute cette affaire de la grippe aviaire ressemble de plus en plus à une mise en scène, mais nous ne sommes pas dupes.

Quand il s'est agi du sida, curieusement, c'est l'Afrique qui a été montrée du doigt.

Pour la grippe aviaire, l'origine serait en Chine, grand concurrent commercial des Grands Marchands.

Et mon délire ultime est le suivant : N'y aurait-il pas trop de monde sur la planète qui ne suffit plus à respirer? Autrefois les grandes calamités réussissaient à réduire les populations; aujourd'hui faudrait-il en créer pour soulager la planète et surtout les privilégiés??????

9:33 a.m.  
Anonymous Guy Villeneuve
dit :

Encore hier a l'émission ''Tout le monde en parle'', un savant sous-ministre de notre gouvernement est venu justifier $13 Millions pour se préparer à une éventuelle pandémie de la grippe aviaire ( qui en passant ne sera plus aviaire lorsqu'elle se transmettra a l'homme). Lorsqu'il a été interrogé sur un vaccin pour combattre ce fléau , il a tout bonnement répondu qu'il n'y avait pas de vaccin présentement car IL N'Y A PAS ENCORE DE VIRUS transmissible a l'homme. Lorsque que le virus aura muté pour se transmettre entre les humains alors la on pourra l'identifier et commencé a fabriquer un vaccin!!!

Ce matin , drôle de coincidence, j'apprends dans le Quotidien que la Fondation de ma vie a remis $10 Millions en 25 ans a l'Hôpital de Chicoutimi!!!! On quête avec des télétons depuis 25 ans pour payer de l'équipement a notre hôpital pendant que le gouvernement dépense plus en quelques semaines pour prévenir un virus qui n'existe pas!!! Je comprends pas!!!

En parlant de quête, l'autre jour il y avait un barrage routier près de chez-moi pour l'organisme ''Le club des petits déjeuners''.....vous savez l'organisme qui s'occupe de donner des petits déjeuners aux enfants qui se présente a l'école le ventre vide. Sur le coup j'ai trouvé ca très louable car je pensais que c'était un phénomène marginal et que quelques dollars suffirait surement a aider les quelles familles dans le besoin. Mais j'apprends sur le site internet que CHAQUE JOUR ils servent 14 250 petits déjeuners et que ce nombre semble-t-il croit d'année en année.

Première question: qui nourrit ces 14250 enfants entre 0 et 4 ans???? J'ai pas de réponse et ca m'inquiète. Pas vous???

Deuxième question: Sommes nous si pauvres qu'on ne puissent plus nourrir nos enfants? On devrait peut-être demander de l'aide a Oxfam.

Depuis j'ai suivi d'un oeil distrait le scandale des commandites (surement quelques millions a récupérés ) et constaté le gaspillage du gouvernement fédéral dans le programme de l'enregistrement des armes à feu ($2 Milliards)!!! Juste ces deux gaspillages du gouvernement ca en fait des petits déjeuners ca Monsieur!!!

Bon je devrais peut-être vendre mon téléviseur et canceller mon abonnement au Quotidien car plus je vois tout ca et moins je comprends....moi qui croyait qu'en veillissant je finirais par saisir ce qui se passe!!!

12:11 a.m.  

Publier un commentaire

<< Home