jeudi, août 23, 2018

Chien dangereux et armes à feu : la queue qui mène le chien !


https://www.lautrevoix.com/actualites/2017/12/19/450-morsures-de-chiens-par-jour-au-quebec.html
Chaque année, 164 000 morsures de chiens sont enregistrées au Québec seulement et, de ce nombre, la moitié l’ont été par le chien de la famille. Et ce n’est pas moi qui le dit, mais bien la très sérieuse et très officielle Association des médecins vétérinaires du Québec. Imaginez ! 450 morsures de chiens par jour au Québec ! Et où est Heidi Rathjen ? Que fait la mairesse de Montréal ? Au lieu de resserrer les règles pour diminuer cette violence faite surtout aux enfants par ces animaux domestiques. Au lieu de resserrer le règlement interdisant les pitbulls dans l’espace municipal de Montréal, elle subroge ledit règlement et se retourne vers le fédéral pour lui demander de bannir toutes les armes de poing et les fusils semi-automatiques de l’espace canadien.

Comprennent qui veut dans ce monde de fou qui passe la nuit sous la pluie pour pouvoir entrer à l’ouverture officielle d’un premier magasin IKEA grande surface au Québec ! Car ce sont ces mêmes personnes en poste et fonction, ce sont ces mêmes mégères castrantes qui, lors de la Commission parlementaires instituée par les Libéraux du Québec pour nous rentrer dans la gorge le registre des armes à feu, ont osé nous faire la leçon. Rappelez-vous seulement le mémoire vertueux des mouvements féministes associés en un seul bloc de pression, mémoire ahurissant dans lequel elles se sont données le rôle de... « protectrices naturelles des enfants » (sic).

La fin de semaine dernière, à Montréal la ville qui se prend pour une métropole, deux enfants à bas âges ont été sauvagement mutilés par un pitbull adopté par la grand-mère qui en avait la garde. Interrogée sur sa responsabilité concernant ce triste et cruel événement, la mairesse Valérie Plante, en ahurie qu’elle est, s’est dite « extrêmement troublée » et en « appelle à la responsabilité des maîtres ». Rien que ça ! Même pas l’ombre d’une repentance et d’une prise en charge de la situation. La queue qui mène le chien !

Akakia

2 Comments:

Blogger Marc Gauthier
dit :

C'est pourtant vrai, on dirais que le monde focalise sur l'événement poussé par les journalistes mais pour un danger récurent le " piffo-mètre " est en veilleuse.

11:58 a.m.  
Blogger Unknown
dit :

Maintenant prouvez que le chien n'était pas un pitbull... S'est un peu comme les fameuses armes d'assaut que les gens s'imaginent

https://www.tvanouvelles.ca/2018/08/24/ladn-du-chien-qui-a-attaque-six-personnes-devoile

6:22 p.m.  

Publier un commentaire

<< Home